Bilan mitigé dans les Maritimes

Vitalii Abramov.... (Photo Martin Roy, Le Droit)

Agrandir

Vitalii Abramov.

Photo Martin Roy, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les voyages de retour de l'île du Cap-Breton sont toujours longs, mais les 16 heures de route entre ce joli coin de la Nouvelle-Écosse et Gatineau paraissent interminables à la suite d'un échec.

Les Olympiques ont terminé leur voyage de trois matches en quatre jours dans les Maritimes avec une fiche de ,500 quand ils ont baissé pavillon 5-2 devant les Screaming Eagles au Centre 200 hier après-midi. Les Gatinois avaient amorcé leur séjour dans l'est du pays avec une victoire de 2-0 à Bathurst et ils avaient amassé un point dans une défaite de 4-3 en fusillade à Saint-Jean. Malgré la défaite d'hier, l'entraîneur-chef Benoît Groulx n'était pas entièrement découragé.

«Je suis satisfait de l'ensemble du voyage. Saint-Jean et Cap-Breton ont de bonnes équipes. Sur le plan physique, elles sont imposantes, particulièrement Saint-Jean. Nous avons bien rivalisé avec elles. Ce voyage nous donne une bonne idée des forces en présence dans la ligue.»

Hier, les Olympiques (6-2-1) n'ont pas été en mesure de profiter de l'absence de quelques grosses pointures chez les Screaming Eagles (5-3-1). Les vétérans Evgeny Svechnikov, Loïc Léveillé et Phélix Martineau étaient suspendus en raison de leur participation dans une escarmouche en fin de match contre les Wildcats de Moncton vendredi. L'entraîneur-chef Marc-André Dumont était également suspendu.

«Dans notre ligue, il n'y a plus de matches faciles. Chaque match est différent. Physiquement, nous avions une forme moyenne pour finir notre voyage. Mentalement, nous n'étions pas là. Eux, ils étaient prêts. Ils ont aussi été opportunistes. Le match a été très ouvert et ce genre de jeu ne nous convient pas. Les deux clubs ont eu des chances inouïes. Il y a eu trop de surnombres. Ils ont capitalisé plus que nous», a expliqué Benoît Groulx.

Pierre-Luc Dubois avait donné les devants aux locaux pendant un avantage numérique en première période, mais Yakov Trenine a répliqué avec son premier but en trois matches. Alexandre Alain a procuré une avance aux visiteurs 15 secondes plus tard, mais l'attaque gatinoise s'est arrêtée là.

Maxim Lazarev a ramené les deux clubs à la case départ dans les dernières secondes de la première période. Dubois a ajouté son deuxième du match en deuxième période et les Screaming Eagles ont pris le large avec les deux buts consécutifs d'Anthony Sorrentino. Dans la défaite, Vitalii Abramov a été blanchi pour la première fois en neuf matches.

Les Gatinois ont dominé la rencontre 38-29 au chapitre des tirs, mais Benoît Groulx a protégé son gardien Bo Taylor après la rencontre. «Il a fait des arrêts incroyables. (...) Notre jeu défensif laissait à désirer. Nous avons fait des revirements à la pelletée. Notre exécution n'était pas à point. Au moins, nous avons travaillé fort.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer