Trenine se rapproche de Nashville

Yakov Trenine, le meilleur compteur des séries 2015... (Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit)

Agrandir

Yakov Trenine, le meilleur compteur des séries 2015 des Olympiques, souhaite maintenant amener le club vers de nouveaux sommets.

Simon Séguin-Bertrand, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Partisans des Olympiques, mieux vaut profiter de la présence de Yakov Trenine en Outaouais cette saison. Le Russe de 18 ans pourrait patiner dans la LNH aussi tôt que l'année prochaine.

Plus que jamais, la direction des Predators de Nashville a l'impression d'avoir frappé un coup de circuit en sélectionnant le centre de Chelyabinsk au deuxième tour du dernier repêchage du circuit Bettman. «Il a été un de nos meilleurs joueurs, sinon le meilleur, à notre camp des recrues en Floride. Il a connu un très bon camp. Il a ouvert bien des yeux», a indiqué Jeff Kealty, directeur du recrutement amateur des Predators, au réseau ESPN.

Kealty a ajouté que la venue de Trenine au Canada pourrait l'aider à gravir les échelons du hockey professionnel plus rapidement. «Il a joué à Gatineau l'an dernier et il est déjà bien adapté aux plus petites patinoires et au style de jeu nord-américain. Il a un bon gabarit, il est fort et il joue avec fougue dans les trois zones de la patinoire.»

À vrai dire, les Predators ne s'attendaient pas ce que Trenine passe autant de temps à leur camp d'entraînement cette année. Il a finalement passé 20 jours dans l'entourage du grand club en plus de prendre part à deux matches hors-concours. L'an prochain, la direction de l'équipe a suggéré que le Russe de 6' 2'' et 200 livres pourrait être considéré pour un poste régulier s'il poursuit sa progression. D'ailleurs, Trenine est déjà sous contrat.

Humbre et satisfait

De retour à l'entraînement avec les Olympiques mardi, Trenine affichait un sourire timide. «J'ai vécu une belle expérience. J'ai fait de mon mieux et je suis resté plus longtemps que je pensais. Je pense avoir laissé une impression favorable», a-t-il expliqué dans un anglais qu'il a amélioré depuis l'an dernier.

À sa première année à Gatineau, il répondait souvent avec un «oui» ou avec un «non». Mardi, il a été un peu plus volubile. «Dans la LNH, tu n'as qu'à jouer au hockey. Le club s'occupe de tout le reste! Le jeu est très rapide, mais je me suis débrouillé. C'est bon pour ma confiance. J'ai été impressionné par le nombre de spectateurs aux matches hors-concours. Le premier était à Nashville contre les Panthers et le deuxième était à Tampa Bay.»

Trenine a été un des attaquants les plus utilisés dans les deux rencontres. Il n'a pas noirci la feuille de pointage, mais il a évolué en avantage numérique et il a décoché sept tirs. Avant de le céder aux Olympiques, les Predators ont demandé à leur espoir d'améliorer sa vitesse et son jeu en zone défensive.

Le meilleur compteur des séries 2015 des Olympiques souhaite maintenant amener le club vers de nouveaux sommets. «Je vais faire de mon mieux pour aider l'équipe à bien se placer au classement. Je ne suis pas surpris par notre bon début de saison. Je savais que nous aurions un bon club cette année. On peut finir dans le top-5 et même le top-3

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer