Le sort d'Alex Dostie reste incertain

Blessé à l'épaule, Alex Dostie n'accompagnera pas ses... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Blessé à l'épaule, Alex Dostie n'accompagnera pas ses coéquipiers lors du voyage dans les Maritimes ce week-end.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il n'y a jamais un bon moment pour les blessures dans le sport, encore moins quand un athlète traverse sa meilleure séquence en carrière.

Alex Dostie est actuellement le meilleur compteur de la LHJMQ avec 13 points en six parties, mais le voilà contraint à l'inaction en raison d'un malaise à une épaule survenu en fin de première période dimanche à la suite d'un incident anodin.

Le centre âgé de 18 ans doit se soumettre à un examen d'imagerie par résonance magnétique jeudi. D'ici là, il se croisera les doigts.

«Je suis un peu stressé. Je veux savoir ce que j'ai. En même temps, j'aimerais mieux ne pas revivre l'expérience d'une opération à l'épaule. J'encaisserais tout un coup, mais je ne crois pas qu'il s'agit de la même blessure qu'à 16 ans», a dit le Drummondvillois après avoir regardé l'entraînement des Olympiques depuis les gradins du centre Robert-Guertin, mardi.

Alex Dostie avait vu sa saison de 16 ans prendre fin après 48 matches en raison d'un ligament déchiré à une épaule. Cette fois, c'est l'autre épaule qui est en cause. «C'est arrivé en poussant un joueur pendant que j'étais dans le coin de patinoire. Il s'est passé quelque chose dans mon épaule. J'avais perdu la force dans mon bras. J'ai tout de suite pensé à ma première blessure à l'épaule. Je me suis dit: 'Ah non, pas encore.' Cinq minutes plus tard, j'avais retrouvé de la force. Je voulais revenir au jeu, mais l'équipe n'a pas voulu prendre de risque.»

Le vétéran de troisième saison pensait alors s'en sortir sans trop de dommages, mais le mal est revenu lundi et encore mardi. «J'ai de l'irritation dans l'épaule, mais je ne ressens pas la même douleur que ma première blessure. Je n'ai pas reçu de coup. À 16 ans, mon ligament était déchiré à moitié. Je ne pense pas que ce soit le cas cette fois, mais on n'est jamais trop prudent.»

superbe départ... freiné

Une chose est sûre. Dostie n'accompagnera pas ses coéquipiers dans le voyage à Bathurst, Saint-Jean et au Cap-Breton. Le moment est mal choisi. Son début de saison était au-delà de ses espérances.

«Ça vient freiner mon bon départ. J'ai l'intention de reprendre à la même place quand je serai prêt à revenir au jeu. Quand? Nous le saurons bientôt. Le pire, c'est que je savais que mes épaules représentaient un point faible. J'ai donc travaillé fort tout l'été pour les renforcer. Jamais je n'aurais pensé être dans les premiers compteurs de la ligue après trois semaines. Par contre, je me suis entraîné en fonction de devenir un leader dans notre équipe cette année.»

Benoît Groulx se serait bien passé de cette blessure qui arrive très tôt dans la saison et au moment où Yakov Trenine est prêt à réintégrer son alignement.

«On espère éviter le pire. D'ici la fin de la semaine, on devrait avoir une bonne idée de la durée de son absence. Deux semaines? Six mois? Il faut attendre. Alex avait commencé la saison sur les chapeaux de roue. Dès le premier jour du camp, il était en grande forme. On s'attendait à une saison de 70 points de lui. Il était parti pour faire au moins ça.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer