Les Olympiques écrasent le Drakkar

Alex Dostie (#13) a complété sa soirée de... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Alex Dostie (#13) a complété sa soirée de travail avec quatre points, aidant les Olympiques à l'emporter 7-1 hier soir à Gatineau.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les puristes du hockey junior sont venus au centre Robert-Guertin pour voir l'électrisant Vitalii Abramov, un Alex Dostie en pleine éclosion ou encore l'ancien des Olympiques, Vaclav Karabacek dans son nouvel uniforme du Drakkar de Baie-Comeau.

Abramov, Dostie et compagnie n'ont pas déçu la foule de 2225 partisans par un beau vendredi soir d'automne, mais les spectateurs n'ont pas pu faire autrement que de remarquer le gardien recrue des visiteurs. Laissé à lui-même dans un match où le vent soufflait fort de son côté, le pauvre Evgeny Kiselev a fait face à 55 tirs des Gatinois. Droit comme un chêne pendant la tempête, le Russe a quand même cédé sept fois pour «limiter les dégâts» à un revers de 7-1 du Drakkar contre les Olympiques, toujours invaincus après cinq matches.

La domination des locaux était à ce point frappante, qu'après deux périodes, Kiselev avait déjà affronté 44 tirs. À lui seul, Yan-Pavel Laplante l'a testé à 10 reprises. Frustré plus souvent qu'à son tour pendant les 40 premières minutes de jeu, l'attaquant de 20 ans a finalement eu le numéro de Kiselev en le déjouant à trois reprises en troisième période. Une fois à forces égales. Une fois en avantage numérique et une autre fois en désavantage numérique.

Alex Dostie a compté un but et il a complété sa soirée avec quatre points. Alexandre Carrier a amassé quatre passes. Vitalli «Abracadramov» a aussi compté une fois, en plus de préparer deux filets.

Utilisée en avantage numérique, la recrue Anthony Gagnon a compté son premier but dans la LHJMQ en deuxième période, en prenant le retour d'un lancer d'Abramov. Dylan Callaghan a été l'autre gatinois à faire secouer les cordages chez les Olympiques (5-0-0). Yan Aucoin, avec un plomb de la ligne bleue, a été le seul à déjouer le gardien Bo Taylor du côté du Drakkar (0-4-0). À son premier départ dans la LHJMQ, Taylor a repoussé 26 lancers.

L'entraîneur-chef Marco Pietroniro n'entendait pas à rire après la dégelée. «C'est correct d'être moins talentueux que l'autre équipe, mais ce n'est pas correct de travailler moins fort qu'elle. Le Drakkar a toujours été une équipe avec du caractère. Nous n'avons rien vu de cela ce soir. Une chance que notre gardien était là. Où étaient mes vétérans ce soir? Il faut se regarder dans le miroir. Cette performance est inacceptable.»

De l'autre côté de la patinoire, Benoît Groulx savourait sa 430e victoire en carrière. Il a ainsi rejoint Ghislain Delage au cinquième rang de l'histoire de la LHJMQ.

«Le petit Napoléon! C'est comme ça qu'on l'appelait. Je ne l'ai jamais rencontré, mais je sais qu'il a été un des meilleurs entraîneurs de la ligue dans le temps des Castors de Sherbrooke», a expliqué Groulx sans trop s'en faire avec cette nouvelle marque.

L'entraîneur était surtout satisfait de la sortie de ses joueurs. Ils ont eu le couteau entre les dents dès les premières minutes de jeu.

«Nous avons créé beaucoup d'occasions de marquer. Ce qui était frappant, c'était notre vitesse. Je pense que le Drakkar a été totalement dérouté par celle-ci.»

Groulx a ajouté qu'il était bien fier de ses jeunes joueurs. Il a été tendre envers Anthony Gagnon et Jeffrey Durocher, qui ont été récompensés par du temps de glace en avantage numérique malgré leurs 16 ans.

«Nous voulons des joueurs avec de l'audace, qui sont prêts à attaquer et à lancer en avantage numérique. Ils l'ont fait. Ils ont connu un fort match.»

Les Olympiques tenteront d'étirer leur séquence victorieuse dimanche alors qu'ils recevront le Phoenix de Sherbrooke.

Un poids de moins sur les épaules

C'était la soirée des grandes premières pour quelques joueurs sur la patinoire du centre Robert-Guertin vendredi.

Anthony Gagnon, premier choix des Olympiques cet été, a inscrit son premier but dans le circuit Courteau. Bo Taylor, un gardien invité de l'Ontario, a récolté sa première victoire à son premier départ et le Thursolien Anthony Beauchamp disputait un premier match au «Vieux Bob» dans la LHJMQ.

Âgé de 16 ans, Anthony Gagnon va se souvenir longtemps de son premier but en carrière.

«En rentrant dans la zone, j'ai vu Vitalii (Abramov) qui se dirigeait au filet. Je l'ai suivi et je n'ai pas hésité à foncer pour prendre le retour. Ça m'a enlevé un poids sur les épaules. Tu as toujours hâte de compter ton premier but dans une nouvelle ligue. C'est fait. Maintenant, il pourra y en avoir d'autres», a dit celui qui aura attendu cinq matches avant d'enfiler l'aiguille.

L'ancien des Riverains du Collège Charles-LeMoyne s'est dit flatté de pouvoir goûter à l'avantage numérique vendredi. «C'est plaisant de voir que l'entraîneur me fait confiance sur les unités spéciales.»

Gagnon a conservé la rondelle de son but. «Je vais la regarder et me souvenir de ce moment pendant longtemps», dit-il.

Bo Taylor a également gardé la rondelle du match de sa première victoire. Il a perdu son blanchissage à la 50e minute de jeu sur un puissant tir où il avait la vue voilée.

«C'est bien de mettre cette première victoire de côté. [...] Maintenant, je pourrai me concentrer sur la prochaine.»

Taylor n'a pas été trop occupé dans les deux premières périodes, mais le Drakkar l'a finalement mis à l'épreuve dans le dernier vingt. En tout, il a affronté 27 tirs.

«C'est difficile de rester dans le match avec si peu d'action. Nous avons contrôlé le jeu en masse. J'ai remarqué que le niveau de jeu avait augmenté d'une coche depuis les matches hors-concours», a expliqué celui dont les parents étaient venus de Windsor pour le voir en action.

De son côté, Anthony Beauchamp aurait espéré mieux pour son retour en Outaouais. Il a peu joué dans les deux premières périodes. On l'a vu plus souvent en troisième.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer