Abramov, le généreux magicien

À son premier match dans la LHJMQ, Vitalii... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

À son premier match dans la LHJMQ, Vitalii Abramov (au centre de la photo) a participé à tous les buts des siens dans une victoire de 4 à 1 contre l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Olympiques de Gatineau ont vu passer plusieurs bons hockeyeurs de 17 ans à leurs 42 premières saisons dans la LHJMQ.

Dans un passé pas si lointain, il y a eu le n°11, Jean-Gabriel Pageau, ou encore le Magicien franco-ontarien, Claude Giroux, qui ont fait vibrer les partisans. À leur 43e saison, qui s'amorçait vendredi soir au centre Robert-Guertin, une autre recrue au dossard n°11 a attiré l'admiration des 2553 spectateurs dans une victoire de 4-1 des Gatinois sur l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Vitalii Abramov a rapidement hérité du surnom d'«Abra-cadra-mov» tellement ses mains ont ensorcelé l'adversaire! Le Russe de 17 ans a participé aux quatre buts des siens à son premier match en carrière dans le circuit Courteau. Il a terminé sa soirée avec deux buts et deux passes, mais il aurait facilement pour compléter son tour du chapeau dans un filet désert en fin de troisième période. Il a préféré passer à Alex Dostie.

L'entraîneur Benoît Groulx a vu deux choses dans ce geste de générosité. «Quand un joueur a la chance de réaliser un tour du chapeau à son premier match dans une ligue et qu'il décide de faire une passe à son coéquipier à la place, ça démontre le genre d'individu qu'il est. Ça me démontre aussi que c'est un grand leader. Vitalii a laissé parlé son talent ce soir. Au-delà des points, c'est aussi les jeux qu'il a faits. Il faut être doué pour les réussir.»

Abramov a inscrit son premier point sur le premier but de la saison des Gatinois compté par Joey Richard pendant un avantage numérique en première période. Il a ajouté un coussin de deux buts en passant une rondelle entre les pattes du gardien Mark Grametbauer en début de deuxième période. Ça s'est avéré le but de la victoire puisque seul Kristian Pospisil a marqué dans le camp de l'Armada à mi-chemin dans le match. Abramov a ensuite fait 3-1 en servant une feinte sur le gardien en fin de deuxième période.

Ses partenaires de trio, Alex Dostie et Yan-Pavel Laplante, ont terminé la rencontre avec trois points chacun. «C'est toujours plaisant de jouer avec un joueur comme ça. Nous avons développé une belle chimie dans notre trio, mais les autres trios ont aussi bien fait», a expliqué le vétéran de 20 ans, Yan-Pavel Laplante.

Même dans le brouillard au-dessus de la glace, Alex Dostie s'est montré impressionné par la vitesse et la vision du jeu du Russe. «J'ai bien vu qu'il voulait me donner la rondelle sur le quatrième but. Je ne la voulais pas! Je voulais qu'il réussisse son tour du chapeau. J'ai essayé de lui redonner. Ça n'a pas marché. À un moment donné, j'ai été obligé de marquer!»

Le premier trio des locaux a été impressionnant dans cette victoire où 12 joueurs réguliers manquaient à l'appel: huit pour l'Armada et quatre chez les Olympiques. Les Gatinois Yvan Mongo et Olivier Schingh-Gomez font partie des éclopés chez l'Armada.

Devant la cage du Noir et Blanc, Mathieu Bellemare a repoussé 20 rondelles pour gagner son premier match en carrière dans la LHJMQ. L'an dernier, avec les Cataractes de Shawinigan, il avait perdu ici même à Guertin. «Cette victoire va me mettre en confiance. Les gars ont bien joué devant moi. J'étais préparé et calme pour ce match», a-t-il dit.

Avec cette première victoire en poche, tout sera à recommencer pour les Olympiques samedi soir, alors qu'ils reçoivent la visite des Huskies de Rouyn-Noranda.

Les Olympiques ont un nouveau magicien

Vitalii Abramov sourit tout le temps depuis qu'il est arrivé à Gatineau au début du mois d'août.

Il souriait encore plus après avoir largement contribué à la victoire des Olympiques vendredi soir. Il s'est esclaffé aussi quand les journalistes lui ont demandé son avis sur son nouveau surnom d'Abracadramov!

«Je connais la magie et l'expression "abracadabra". C'est OK!» a-t-il lancé.

Le Russe de 17 ans se sentait bien après son premier match officiel dans la LHJMQ. «Ç'a été un match difficile. Je suis vraiment fatigué maintenant, mais je me sens bien. J'ai compté et l'équipe a gagné.»

Quand on lui a demandé ce qu'il avait en tête en passant à Alex Dostie au lieu de profiter d'une cage déserte pour compter son troisième but, Abramov avait une explication facile. «On a connu un bon match, mais Dostie n'avait pas encore compté. Je voulais qu'il marque un but. C'est un jeu d'équipe et nous allons jouer ensemble toute la saison. Aussi bien s'entraider.»

«Abracadramov» comptait appeler ses parents pour leur raconter ses aventures vendredi soir. «Il doit être sept heures du matin chez nous. J'ai hâte de leur parler. Je suis content de jouer ici, mais tout est nouveau pour moi. C'est très rapide et la glace est petite.»

Son entraîneur, Benoît Groulx, n'avait que de bons mots à dire au sujet de la première étoile du match. «Depuis qu'il est arrivé, il a travaillé très fort pour apprendre l'anglais. C'est important pour la communication avec son entourage. C'est un jeune homme rafraîchissant à côtoyer. Il adore le hockey. Il est toujours le premier à l'aréna.»

L'entraîneur était aussi satisfait du jeu de ses joueurs pour cette première rencontre de la saison. «J'ai trouvé que nous avions contrôlé l'ensemble du match. Nos défenseurs ont montré de belles choses et notre gardien a fait les arrêts clés au début quand c'était le temps.»

Dans le camp adverse, Joël Bouchard avait la mine basse. Pas en raison de la prestation des siens, mais parce qu'il avait perdu deux ou trois autres joueurs avec des blessures. «Je suis rendu à 11 joueurs absents. Nos joueurs ont de bonnes intentions, mais ce sont tous des nouveaux.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer