Benoît Groulx vante les mérites de ses joueurs de 16 ans

Benoît Groulx... (Photo Patrick Woodbury, Le Droit)

Agrandir

Benoît Groulx

Photo Patrick Woodbury, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Benoît Groulx et son personnel d'entraîneurs ont tranché hier. Ils vont commencer la saison avec 23 joueurs.

La recrue Vincent Milot-Ouellet, dont le sort était incertain la veille, sera de la partie. Âgé de 16 ans jusqu'en novembre, le petit attaquant de Trois-Rivières a réalisé un tour de force. En juin dernier, il avait été sélectionné en 12e ronde par l'équipe gatinoise, mais le recruteur-chef Christian Caron l'avait aussitôt identifié comme sa carte cachée du repêchage. Avec les Estacades, l'attaquant de 5' 9 a récolté 27 points en 42 matches la saison dernière, mais il avait explosé avec 13 points en 10 parties des séries.

« Il fait très bien les choses sur la glace. Tactiquement, il est très bon. Il manque de patin un peu, mais ce n'est pas une lacune non plus. C'est un joueur qui compétitionne fort. Sur le plan offensif, nous avons beaucoup d'attentes envers lui dans le futur », a indiqué Benoît Groulx.

Milot-Ouellet sera un des quatre joueurs des Olympiques à fréquenter l'école secondaire cette saison. Le premier choix du club (en deuxième ronde), Anthony Gagnon, avait été le premier à obtenir sa place avec l'équipe. Après quatre matches hors-concours, il est le meilleur compteur des Olympiques avec cinq points. « Il a un flair offensif certain. C'est un autre compétiteur. Il joue avec fougue. Il est bon avec la rondelle et il joue déjà avec assurance », a expliqué Groulx.

Jeffrey Durocher et Simon Messier seront les autres recrues de 16 ans cette saison. Ils ont respectivement été sélectionnés en troisième et cinquième rondes l'été dernier.

Durocher, un attaquant de 5' 11 et 161 livres, arrive des Vikings de St-Eustache où il avait récolté 27 points en 42 matches, exactement comme Milot-Ouellet. « C'est un joueur capable de jouer dans les deux sens de la patinoire. Il y a beaucoup d'acharnement dans son jeu. Il fait attention à beaucoup de détails sur la patinoire. Il a toujours eu du succès offensif par le passé, mais il se débrouille très bien sans la rondelle. »

Simon Messier est le seul défenseur du groupe. Du haut de ses 6' 2, il assure une bonne présence physique. Il fait le saut directement du midget espoir à la LHJMQ. Une blessure lui avait coûté son poste dans le midget AAA l'an dernier. « C'est un défenseur à caractère défensif. Très bon avec la rondelle. Il manque encore un peu de force et de patin, mais nous voyons beaucoup de potentiel chez lui », a raconté Groulx.

Les Olympiques s'entraînent encore au Complexe Branchaud- Brière cette semaine. Ils n'ont aucun match à l'horaire avant le 4 septembre prochain alors qu'ils affronteront les 67's d'Ottawa dans une dernière préparation avant le début de la saison régulière le 11 septembre. Pour l'occasion, ils recevront l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer