Aucun poste gratuit en vue

Benoît Groulx cherche des joueurs qui vont travailler... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Benoît Groulx cherche des joueurs qui vont travailler «sans relâche» cette saison.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Olympiques de Gatineau ont conclu la dernière saison en force. Ils ont subi un seul revers en temps réglementaire dans les 15 dernières parties du calendrier régulier avant de surprendre une grosse formation au premier tour des séries éliminatoires.

Puisqu'ils n'ont pas trop subi de pertes, il serait permis de croire qu'il y aura très peu de postes disponibles, lors du camp d'entraînement 2015 qui prend son envol ce matin au Centre Robert-Guertin.

Ce serait faux.

L'entraîneur-chef et directeur général Benoît Groulx voit des ouvertures un peu partout dans son alignement. Particulièrement à l'attaque, où «quatre ou cinq» nouveaux visages pourraient s'imposer.

Il faut évidemment s'attendre à ce que le Russe Vitalii Abramov, sélectionné lors du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey le mois dernier, fasse partie de l'équipe. S'il est aussi bon qu'on le dit, il pourrait même jouer un rôle très important au sein de l'échiquier gatinois cet automne.

En jasant avec Groulx, on comprend qu'il aimerait voir quelques joueurs de 16 ans se faufiler. Les espoirs Anthony Gagnon et D'Artagnan Joly pourraient donc obtenir toutes les opportunités de se faire valoir.

«On cherche des gars qui sont capables de patiner. Des gars qui seront capables de nous montrer qu'ils ont de belles habiletés. On veut bien entendu des gars qui seront prêts à compétitionner. Des gars qui travaillent sans relâche. Nous n'allons pas nécessairement favoriser les joueurs qui ont été repêchés au détriment des joueurs invités. Au fond, ce que je dis, c'est qu'il n'y aura pas de postes gratuits», dit Groulx.

«Le talent aura préséance sur tout le reste, mais nous n'allons certainement pas garder les jeunes s'ils ne sont pas prêts.»

La situation pourrait être intéressante devant le filet. Le nouvel entraîneur des gardiens, Stéphane Proulx, travaillera avec un tandem tout neuf. Acquis dans une transaction durant la saison morte, Alex Bureau semble le grand favori pour l'obtention du poste de titulaire. Il a plus d'expérience que ses six rivaux.

Il faudra cependant garder un oeil sur l'Ontarien Bo Taylor. À 17 ans, l'an dernier, il a été un des meilleurs gardiens de la Ligue junior centrale. Il a conservé une moyenne de buts alloués de 2,77 devant le filet des Braves de Brockville.

En conservant le noyau de la saison dernière, Groulx et ses adjoints ont le droit de s'attendre à ce que les Olympiques connaissent une bonne campagne.

«Surtout que j'ai parlé tous nos joueurs dans les dernières semaines. Je voulais prendre des nouvelles, voir comment chacun se sentait à l'aube du camp. J'ai senti que l'excitation est là. La motivation est également au rendez-vous. Plusieurs joueurs me l'ont dit clairement. J'ai bien senti dans leur voix qu'ils veulent connaître une grosse saison, un gros départ. Je les sens prêts», affirme le patron.

Parce que, même s'ils ont connu une bonne fin de saison, les Olympiques ont conclu leur parcours en deuxième ronde des séries éliminatoires. Ils se sont inclinés contre les éventuels champions de la Coupe du président...

«Nous visons d'abord une place en séries, mais tant qu'à y être, il serait préférable de terminer le plus haut possible au classement. C'est prouvé. Plus tu finis la saison haut, plus t'as de chances de faire du chemin en playoffs.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer