Une option de moins pour Groulx

Même s'il n'était pas à Québec, en fin... (Yan Doublet, Archives Le Soleil)

Agrandir

Même s'il n'était pas à Québec, en fin de semaine dernière, lors du passage du Droit, Benoît Groulx a fait jaser.

Yan Doublet, Archives Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Droit

Les Flyers de Philadelphie ont nommé Scott Gordon à titre d'entraîneur-chef de leur club-école à Lehigh Valley hier.

Le nom de Benoît Groulx avait circulé dans les médias de la Pennsylvanie avant cette embauche. Presque tous les postes d'entraîneurs-chefs dans la Ligue américaine ont maintenant été comblés. C'est la même chose pour les postes d'adjoints dans la LNH. Les saisons se mettront bientôt en branle en Europe. Plus le temps avance, plus les chances augmentent de voir l'entraîneur gatinois revenir avec les Olympiques la saison prochaine. Groulx était d'ailleurs de retour à son bureau hier avant-midi. Il n'a pas rappelé LeDroit. Le camp d'entraînement des Olympiques se mettra en branle dans moins d'un mois. Pour la première fois depuis des années, Groulx s'était montré prêt à écouter les offres des équipes du hockey professionnel, mais il n'a pas encore trouvé le bon partenaire de danse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer