Une arrivée, deux départs

Alex Bureau... (Archives, La Tribune)

Agrandir

Alex Bureau

Archives, La Tribune

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Attaquant sans doute son dernier repêchage avec les Olympiques, Benoît Groulx a été moins flamboyant qu'à l'habitude sur le plancher du repêchage de la LHJMQ, mais il a quand même effectué trois transactions afin d'obtenir un gardien numéro un et deux choix au repêchage.

Tel qu'annoncé dans notre édition de samedi, les Olympiques ont obtenu le gardien Alex Bureau du Phoenix de Sherbrooke en retour d'un choix de troisième ronde en 2017 et d'un choix de sixième ronde 2015.

«Alex a déjà trois ans d'expérience dans notre ligue. C'est probablement le gardien de 19 ans qui a le plus de millage. Il a fait face à beaucoup d'adversité dans sa carrière. Il a connu des hauts et des bas, mais il a de belles qualités et il peut s'améliorer encore beaucoup. Il n'y a aucun doute dans mon esprit que ses meilleures saisons sont devant lui. C'est un beau risque à prendre et ça n'a pas coûté très cher», a expliqué Benoît Groulx.

En quatrième ronde, il a cédé l'attaquant Jonathan Bourcier afin de réclamer Jacob Dumouchel, un autre produit local. Après une production de 30 points l'an dernier, Bourcier prendra le chemin de Chicoutimi. «Nous avons repêché des joueurs que nous aimons beaucoup. Je ne sais pas si Anthony Gagnon, D'Artagnan Joly ou Jeffrey Durocher seront prêts l'an prochain, mais dans l'optique où nous essayons de grossir l'équipe, nous avons pensé que Jonathan pourrait avoir plus de succès sur la grande glace de Chicoutimi. Il nous avait quand même rendu de bons services depuis deux ans», a ajouté Groulx.

Plus tard, Groulx a envoyé Marc Beckstead à Victoriaville contre un choix de septième ronde utilisé pour sélectionner l'Américain Alexander Steeves. «Il n'y avait pas de place pour Marc chez nous comme joueur de 20 ans. Nous avons été capables de l'accommoder, mais je n'ai pas eu la même chance avec Nicolas Lachance et Anthony Beaulieu.»

Les deux Américains sélectionnés par les Olympiques samedi devraient être au camp. Jack Bliss serait un autre émule de Patrice Bergeron. Steeves et lui seraient rapides et talentueux.

Enfin, notons que le Thursolien Julien Pelletier est passé des Huskies de Rouyn-Noranda au Phoenix de Sherbrooke samedi. Le directeur général du Phoenix, Patrick Charbonneau, a avancé que Pelletier pourrait jouer dans le premier trio aux côtés de Daniel Audette et Kay Schweri, deux passeurs qui se cherchaient un franc-tireur. Les Huskies ont reçu l'attaquant Gabriel Fontaine et un choix de deuxième ronde dans ce marché.

Jfplante@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer