Deux «Patrice Bergeron» dans les nouveaux Olympiques

L'entraîneur chef et directeur général des Olympiques de... (Imacom : Frédéric Côté)

Agrandir

L'entraîneur chef et directeur général des Olympiques de Gatineau, Benoît Groulx, en compagnie de sa deuxième sélection, l'attaquant gatinois D'Artagnan Joly.

Imacom : Frédéric Côté

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Sherbrooke) Les Olympiques ont fait le plein d'attaquants, ont mis la main sur quelques-uns des meilleurs espoirs de l'Outaouais en plus d'effectuer trois transactions au repêchage de la LHJMQ qui s'est tenu à Sherbrooke samedi.

Les Olympiques n'étaient pas peu fiers de repêcher... (Imacom : Frédéric Côté) - image 1.0

Agrandir

Les Olympiques n'étaient pas peu fiers de repêcher Anthony Gagnon avec leur première sélection au deuxième tour.

Imacom : Frédéric Côté

Benoît Groulx et son équipe de recruteurs ont été agités aux assises du circuit Courteau cette semaine. D'abord, l'entraîneur-chef et directeur général a mis la main sur un gardien numéro un en soutirant Alex Bureau au Phoenix de Sherbrooke contre des choix de 3e et 6e rondes. Il a également envoyé le Gatinois Jonathan Bourcier à Chicoutimi contre un choix de quatrième ronde qu'il a ensuite utilisé pour réclamer un autre produit local: le défenseur Jacob Dumouchel.

En septième ronde, il a expédié l'attaquant Marc Beckstead aux Tigres de Victoriaville pour réclamer l'attaquant américain Alexander Steeves. Il n'y avait plus de casier de joueurs de 20 ans pour Beckstead la saison prochaine.

L'attaquant Anthony Gagnon, des Riverains du Collège Charles-LeMoyne, a été le premier choix du club en deuxième ronde. Le recruteur-chef, Christian Caron, en salivait après la séance de sélection. «Je le voyais comme un joueur de la LNH. Il joue comme Patrice Bergeron. Il a un lancer exceptionnel. À la fin de l'année, il a joué de grosses minutes pour les Riverains. Il évoluait en avantage numérique et en désavantage numérique. C'est un des joueurs les plus complets du repêchage. Son entraîneur, Guillaume Latendresse, ne tarissait pas d'éloges envers lui.»

La liste du Centre de soutien au recrutement (CSR) de la LHJMQ le classe à 5' 9'' et 146 livres, mais son père serait un gaillard de 6' 2''. «Il n'a pas encore eu sa poussée de croissance. De toute façon, il ne joue pas comme un petit joueur. Nous l'avions classé plus haut sur notre liste», a ajouté Caron.

Toujours en deuxième ronde, les Olympiques ont pigé dans leur cour pour sélectionner D'Artagnan Joly, frère de Michaël chez l'Océanic. Classé en cinquième ronde par le CSR, Joly était agréablement surpris de quitter son siège du Palais des sports aussi rapidement. Benoît Groulx l'a d'ailleurs accueilli sur le plancher avec un chandail à son nom et en lui disant qu'il ne ferait pas l'erreur de le laisser passer.

«J'aurais été n'importe où, mais c'est très spécial d'être choisi par mon équipe locale. J'ai des émotions qui sortent de partout!»

Chez les Olympiques, Christian Caron a insisté pour dire que la sélection de Joly n'avait rien à voir avec ses origines gatinoises.

«Habituellement, un attaquant de 6' 2'' avec ses habiletés est réclamé en première ronde. Il devra améliorer sa constance. Son potentiel est énorme.»

Au troisième tour, les Olympiques se sont tournés vers l'attaquant Jeffrey Durocher des Vikings de St-Eustache, un joueur qui «excelle dans les trois zones» selon Caron. «Dans son hockey mineur, il a toujours été un meilleur compteur, mais dans la Ligue midget AAA, il a connu un départ plus lent. Il a quand même fini avec près de 30 points à 15 ans.»

Jacob Dumouchel a été comparé à Josh Gorges du Canadien de Montréal par Benoît Groulx. Christian Caron était en accord avec les propos de son patron. «Il est prêt à tout pour jouer au hockey et pour s'améliorer.»

Plus tard dans le repêchage, les Olympiques ont ajouté deux autres produits locaux en sélectionnant le gardien Nicolas Cloutier et le défenseur Thomas Leggett de l'Intrépide midget espoir en 10e ronde.

Simon Messier, Joakim Paradis, Tristan Belliveau, William Basque, Jason-Dylan Moss, Vincent Milot-Millette, Pier-Olivier Lacombe et Marc-Éric Bourque ont aussi joint la famille des Olympiques.

Les Américains Jack Bliss et Alexander Steeves ont pour leur part été réclamés en 5e et 7e rondes. Les deux devraient au moins venir au camp d'entraînement des Olympiques. Bliss serait aussi un émule de Patrice Bergeron.

En tout, les Gatinois ont réclamé huit attaquants, sept défenseurs et un gardien.

Trois autres joueurs de l'Outaouais ont porté des chandails aux couleurs d'équipes de la LHJMQ samedi: Louis Tardif (7e ronde, Baie-Comeau), Alexandre Lafrenière (11e ronde, Saint-Jean) et Aaron Brisebois (12e ronde, Bathurst).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer