Carrier suit les traces de Tyler Johnson

le capitaine des Olympiques de Gatineau, Alexandre Carrier,... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

le capitaine des Olympiques de Gatineau, Alexandre Carrier, s'est entraîné avec Tyler Johnson dans l'Ouest américain l'été dernier dans l'espoir de suivre ses traces.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Si les séries éliminatoires de la LNH devaient prendre fin aujourd'hui, Tyler Johnson, du Lightning de Tampa Bay, serait candidat au trophée Conn-Smythe remis au joueur le plus utile.

Ce nom ne vous disait rien il y a un an? Vous n'êtes pas seuls. Le petit attaquant n'a jamais été repêché dans la LNH. Il a gagné un championnat dans la Ligue de l'ouest où il a même évolué à titre de joueur de 20 ans. Il a gagné la coupe Calder en 2012 dans la Ligue américaine avec Norfolk avant de se faire remarquer par le Lightning.

Maintenant âgé de 24 ans, il dominait tous les marqueurs des séries avec 12 buts avant les matches de mardi et ses 18 points le plaçaient au deuxième rang des compteurs derrière Ryan Getzlaf (19 points).

Pourquoi parler de Tyler Johnson aujourd'hui dans LeDroit? Parce que le capitaine des Olympiques de Gatineau, Alexandre Carrier, s'est entraîné avec Johnson dans l'Ouest américain l'été dernier dans l'espoir de suivre ses traces.

Carrier, un petit défenseur de 5' 11" et 175 livres, a le même agent que Johnson, qui suit un entraînement particulier afin de se donner une chance de lutter à forces égales avec les joueurs plus corpulents du circuit Bettman.

Le défenseur de 18 ans a eu beau passer tout l'été 2014 à Spokane avec Johnson, jamais il n'aurait pu prédire son éclosion cette année.

«Il était impressionnant à l'entraînement, mais je ne pensais jamais qu'il allait connaître la saison qu'il a connue. Je suis surpris, mais en même temps, il ne faut pas oublier qu'il a gagné le championnat de la WHL et de la Ligue américaine. Il a été le joueur le plus utile des séries deux fois.»

Tyler Johnson a complété son année recrue dans la LNH avec 50 points en 82 parties en 2013-2014. Cette année, il a explosé avec 72 points en 77 matches malgré ses 5' 9" et 182 livres. Son secret se nomme Drew Buchkoski, un gourou de la préparation physique qui utilise une technique d'entraînement unique. Johnson travaille avec lui depuis trois ans avec des résultats probants.

«Comme Johnson, je suis un plus petit joueur. J'ai besoin d'améliorer mon coup de patin, ma force physique et prendre du poids. Drew favorise un entraînement basé sur l'explosion, la force physique et la flexibilité. Pour lui, toutes les parties du corps sont reliées et il travaille à renforcer ces liens pour prévenir la douleur et les blessures.»

L'exil de Carrier dans l'État de Washington a porté ses fruits l'an dernier. Il avait ajouté 10 livres à sa charpente et il a été un des deux seuls joueurs des Olympiques à prendre part aux 68 matches du club cette saison. En plus, il a vu sa production offensive bondir de 28 à 55 points.

Même si Johnson se prépare à participer à la finale de la coupe Stanley, Carrier est encore dans l'Ouest cet été et il habite chez Buchkoski.

«Je suis loin de la maison ici. Je n'ai rien d'autre à faire que de m'entraîner. Je veux mettre toutes les chances de mon côté. Le soir, on regarde les matches du Lightning et j'échange parfois des textos avec Tyler. On a communiqué plus souvent dans la série où il a éliminé le Canadien!»

Le séjour de Carrier à Spokane sera plus court cet été. Il rentrera bientôt chez lui afin de participer au combiné des Blackhawks de Chicago avant de se rendre au repêchage de la LNH en Floride. Il passera ensuite du temps à s'entraîner avec l'équipe qui le sélectionnera. Et si c'était le Lightning?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer