Benoît Groulx: «Je n'ai aucun regret»

Trois jours après l'élimination des siens, Benoît Groulx... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Trois jours après l'élimination des siens, Benoît Groulx demeure convaincu que son club n'aurait pu se redresser s'il n'avait pas ajouté des vétérans à son équipe pendant la période des transactions.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la quatrième saison consécutive, les Olympiques de Gatineau n'ont pas accédé au carré d'as des séries de la LHJMQ.

Ce n'est pas comme s'ils n'avaient pas essayé. Ils ont échangé un premier choix au repêchage en plus leur meilleur espoir, Pascal Laberge, pendant la période des Fêtes, pour mettre la main sur les vétérans Yan-Pavel Laplante et Tommy Veilleux. Ils ont également fait l'acquisition de Valentine Zykov, dont les prouesses avaient mené le Drakkar de Baie-Comeau en finale de la ligue pendant deux saisons consécutives.

Mais les blessés se sont succédé à l'infirmerie des Olympiques. L'entraîneur-chef s'est absenté 16 matches pendant le championnat mondial junior ou pour cause de maladie et à leur grand malheur, les Gatinois ont terminé au 14e rang du circuit Courteau après avoir frôlé une première exclusion des séries en 31 ans.

Sur la glace autant qu'à l'extérieur où ils ont été impliqués dans les histoires de moeurs, les Olympiques ont complété une saison rocambolesque avec une fiche de 31-31-6. Après une fin de saison endiablée où ils étaient presque imbattables et où ils ont gagné contre les meilleures équipes du circuit, ils ont surpris l'Armada de Blainville-Boisbriand, championne de leur division, au premier tour des séries. Au deuxième tour, l'Océanic de Rimouski, classé au premier rang de la ligue, a eu raison des Gatinois en cinq parties.

«Aucun regret»

Benoît Groulx a commencé ses rencontres individuelles de fin de saison avec ses joueurs hier. La déception était toujours vive chez lui, mais si c'était à refaire, il ne changerait rien.

«Je n'ai aucun regret. Nous avions confiance en cette équipe. Nous voulions qu'elle ait une chance de gagner. Notre plus grand malheur a été l'hécatombe de blessures qui nous a placés dans un trou. Notre but était d'atteindre le carré d'as, mais nous avons le sentiment que nous étions proches. Nous avons rencontré Rimouski. Ça fait partie de la game. Je pense que cette équipe va s'améliorer avec le temps.»

Trois jours après l'élimination des siens, Benoît Groulx demeure convaincu que son club n'aurait pu se redresser s'il n'avait pas ajouté des vétérans à son équipe pendant la période des transactions.

«Chaque équipe a sa façon de faire les choses. À Gatineau, on ne peut pas échanger nos meilleurs joueurs année après année pour finir dans la cave et reconstruire. Ici, la barre est haute et les gens s'attendent à ce qu'on gagne la coupe. Notre but est de finir au moins dans le carré d'as et pour y arriver, il faut faire des sacrifices. Sans Laplante, Veilleux et Zykov, jamais on ne serait arrivé où nous sommes. Notre équipe était bonne et jeune, mais elle manquait de caractère.»

Selon Groulx, l'arrivée des trois vétérans de 19 ans était essentielle parce qu'elle a permis à son club de s'armer pour la guerre.

«Rimouski avait une équipe physique et elle n'a pas été capable de nous sortir de la glace. Veilleux et Laplante nous ont apporté une dimension qui nous manquait. Ils ont donné confiance à leurs coéquipiers. Avec eux, notre club savait qu'il pouvait jouer contre n'importe qui. Ce n'était pas le cas avant leur arrivée. L'échange de Pascal Laberge dépend des perceptions. Les gens peuvent l'évaluer tout de suite où à la fin.»

Ralenti par une blessure sternoclaviculaire à partir du troisième match de la série contre Rimouski, Valentine Zykov n'a pu se faire justice dans les deux derniers matches. Les Kings de Los Angeles l'ont rappelé à leur filiale de Manchester hier, mais le Russe de 19 ans a été avisé qu'il aurait besoin d'au moins deux semaines de repos.

Demain: L'avenir des Olympiques

Jfplante@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer