Victoire sans équivoque à Drummondville

Grâce à une victoire de 5-1 contre les... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Grâce à une victoire de 5-1 contre les Voltigeurs, les Olympiques peuvent toujours espérer se hisser au 12e rang.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le dernier match de la saison régulière des Olympiques de Gatineau aura une grande signification, samedi soir, à Shawinigan.

Après leur victoire convaincante de 5-1 à Drummondville vendredi, les hommes de Benoît Groulx sont restés en 14e position du classement général de la LHJMQ, mais dépendant du résultat contre les Cataractes samedi soir et des résultats de quelques autres matches, les Olympiques pourraient toujours se hisser jusqu'au 12e rang. Dans le pire scénario, ils seraient relégués en 15e place. Pour le moment, ils partagent le même nombre de points que les Screaming Eagles du Cap-Breton, qui occupent le 13e rang, mais ceux-ci ont l'avantage au niveau du différentiel de buts.

La victoire de vendredi a été sans équivoque. Les Olympiques (30-31-6) ont rapidement pris les devants. Après deux périodes, ils menaient 5-0. Anthony Brodeur est alors venu remplacer Joe Fleschler devant le filet des Voltigeurs (25-38-4) et l'ancien des Olympiques a repoussé les 15 tirs auxquels il a fait face.

Brassard solide

Devant la cage gatinoise, François Brassard a arrêté 22 rondelles pour signer son 99e gain en carrière. Il est maintenant seul au 10e rang de l'histoire de la LHJMQ. Sa fiche est maintenant de 12-4-2 depuis qu'il s'est joint à l'équipe au début du mois de janvier. Vendredi, il a perdu son blanchissage quand Alex Barré-Boulet l'a déjoué dans la première minute de jeu de la troisième période.

Alexandre Carrier, Louick Marcotte, Jonathan Bourcier, Gabriel Bilodeau et Alex Dostie ont touché la cible pour les Olympiques. Marcotte a maintenant récolté au moins un point dans 14 matches de suite. Il a également récolté une passe pour rejoindre son entraîneur Benoît Groulx avec 255 points en carrière. Bilodeau a quant à lui compté son premier but dans l'uniforme des Olympiques à son retour d'une blessure qui l'a tenu à l'écart du jeu pendant six semaines. Rappelé de l'Intrépide de Gatineau, Joey Brennan a récolté son deuxième point à son deuxième match en carrière dans la LHJMQ.

Benoît Groulx était satisfait du travail de ses joueurs à l'issue de la rencontre. «Nous avons contrôlé l'ensemble du match. Nous avons montré de belles choses. C'est une victoire pleinement méritée.»

Il était toutefois irrité par la gestion d'un incident en fin de match quand Élie Bérubé a été victime d'un coup sournois de Mathieu Sévigny. «Bérubé a été frappé violemment dans le dos. C'est un miracle qu'il n'ait pas été blessé. Quand il s'est relevé, Élie n'avait pas de mots doux à lancer à son agresseur. L'arbitre en chef s'est enlevé du chemin et il a laissé les deux joueurs se battre. Élie était sonné et il a dû se battre...»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer