Les Olympiques en séries, la pédale au plancher

Les Olympiques ont mis la pédale au plancher... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les Olympiques ont mis la pédale au plancher dès le départ et leur victoire de 5-2 a été sans équivoque.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils avaient quatre matches pour arracher une victoire et s'assurer d'une 31e présence consécutive dans les séries éliminatoires de la LHJMQ.

Les Olympiques de Gatineau n'ont cependant pas voulu tenir leurs 2532 partisans en haleine trop longtemps au centre Robert-Guertin vendredi soir. Sachant que les Voltigeurs de Drummondville se retrouvaient en position vulnérable, ils ont mis la pédale au plancher dès le départ et leur victoire de 5-2 a été sans équivoque.

La défaite a éliminé les Voltigeurs des séries de la coupe du Président pour la première fois depuis 2008. Le gain des Olympiques leur a permis de gagner un rang et devancer les Tigres de Victoriaville qui seront les prochains visiteurs à Guertin dimanche après-midi.

À la recherche d'un joueur pour compléter le duo de Yan-Pavel Laplante et Alex Dostie sur le deuxième trio depuis quelques semaines, Benoît Groulx a eu la main heureuse en leur attribuant Louick Marcotte tout en offrant une promotion à Joey Richard sur le premier trio complété par Yakov Trenine et Valentine Zykov.

Marcotte a étiré à 12, sa séquence de matches avec au moins un point en récoltant un but et deux passes alors que Richard a compté un but dans un troisième match de suite.

«Je comprends ce que Benoît essaie de faire. Il veut amener un peu plus d'offensive. Je pense que n'importe quel joueur du premier trio aurait pu faire le travail dans le deuxième trio. Ce soir, ça a très bien été pour nous», a expliqué le vétéran de 20 ans.

Les buts de Marcotte et Valentine Zykov en première période étaient des tirs des ligues majeures. Alexandre Landreville et Joey Richard ont porté la marque à 4-0 à la mi-match, ce qui a eu pour effet de chasser le gardien Joe Fleschler.

L'ancien des Olympiques, Anthony Brodeur s'est amené dans la mêlée et la réplique des Voltigeurs est venue rapidement par l'entremise de Matthew Boucher, mais Yakov Trenine a redonné une priorité de quatre buts aux locaux avant la fin du deuxième vingt. Brodeur a fermé la porte par la suite pour compléter le match avec 17 arrêts sur 18 tirs.

Les Gatinois ont dominé le match 35-23 au chapitre des lancers. Peu occupé, François Brassard a toutefois réalisé quelques arrêts clés au premier tiers.

Les Olympiques ont profité de l'indiscipline des visiteurs en comptant trois fois sur l'attaque massive. Adam Chapman a inscrit le dernier but des Voltigeurs à la fin d'un avantage numérique de cinq minutes à la suite d'un assaut de Tommy Veilleux sur Christophe Lalancette. Sonné, ce dernier est resté étendu longuement sur la patinoire, mais il a récolté une passe sur le but de Chapman, un autre ex-Olympique.

Champion de la coupe du Président l'an dernier, Louick Marcotte s'est montré soulagé d'avoir une autre occasion de la gagner.

«Il y a un mois, nous n'étions même pas proches de participer aux séries. C'est un gros poids d'enlever sur nos épaules. On s'est dit que c'était le temps de jouer et d'avoir du plaisir et les victoires ont commencé à s'accumuler. Je suis convaincu qu'il y a plusieurs clubs du haut de classement qui ne voudront pas nous affronter. Pour notre part, nous serons prêts à jouer contre n'importe qui.»

Benoît Groulx a noté que le trio de Marcotte, Dostie et Laplante avait été son meilleur après la rencontre.

«Ils ont été bons toute la soirée. Dostie n'a pas récolté de point, mais quand il patine comme il l'a fait ce soir, il amène beaucoup à son trio. Louick a donné le tempo à notre équipe ce soir.»

Insatisfait quand même

Seule ombre au tableau pour l'entraîneur-chef gatinois, il était insatisfait de son troisième trio.

«Marc Beckstead, Jake Coughler et Tommy Veilleux ont eu beaucoup de succès en pratiquant un certain style, mais depuis cinq matches, ils veulent être des joueurs de finesse. Ce n'est pas leur force. Je songe sérieusement à les séparer.»

Dans le camp des Voltigeurs, le Gatinois Philippe Pelletier-Leblanc a amorcé le match aux côtés des vétérans Lalancette et Chapman, mais il n'a pas participé au pointage. Nicolas Patry-Gingras a quant à lui disputer un premier match à Robert-Guertin depuis qu'il évolue dans la LHJMQ.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer