Fin de semaine de gardiens

Les Olympiques de Gatineau ont enregistré trois victoires... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Les Olympiques de Gatineau ont enregistré trois victoires en trois jours grâce entre autres au brio de ses gardiens François Brassard et Nicolas Lachance.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois victoires en trois jours. Trois trios qui produisent. Un gardien qui réussit un jeu blanc et un autre qui marque un deuxième but cette saison.

Tout semble sourire aux Olympiques de Gatineau ces jours-ci sur la glace.

L'équipe de Benoît Groulx est rentrée ce matin d'un voyage fructueux dans les Maritimes durant laquelle elle a vaincu Moncton, Saint John et Bathurst. Des gains qui leur ont permis de se donner un coussin de six points sur les Voltigeurs de Drummondville pour une des dernières places donnant accès aux éliminatoires dans la LHJMQ.

Mieux, les Olympiques se trouvent maintenant en position pour grimper encore plus haut au classement. Le 12e rang, qui semblait si loin il y a un mois, s'avère accessible.

«Nous venons de connaître un autre gros week-end», a avoué François Brassard au bout du fil. Le vétéran gardien attendait de monter dans l'autobus lorsque le journaliste l'a appelé.

Deux sujets étaient à l'ordre du jour.

La plus récente victoire de 2-0 obtenue hier après-midi contre le Titan. Et l'exploit réalisé par Brassard la veille contre les Sea Dogs. Il est devenu le premier gardien de l'histoire de la LHJMQ à marquer deux fois au cours de la même saison.

Ce dernier avait touché la cible une première fois en décembre en tant que membre des Screaming Eagles du Cap-Breton. «Là, c'est un vrai but que j'ai compté», a lancé Brassard.

Il a saisi une rondelle derrière son filet et a pris un tir directement vers la cage déserte à l'autre extrémité.

«La première fois, j'avais été un peu chanceux», a rappelé le hockeyeur de 20 ans, qui avait vu un dégagement de sa part contre la baie vitrée aboutir dans la cage adverse.

Ses coéquipiers lui ont remis la rondelle du but inscrit samedi soir. Il a aussi pu mettre la main sur la feuille de match en guise de souvenir.

Brassard compte maintenant 16 points en carrière, deux de moins que le record du circuit Courteau pour un gardien détenu depuis par José Théodore.

Il reste que le joueur des Olympiques n'a pas parlé de lui au début de l'entrevue. Il tenait plutôt à souligner l'exploit de son coéquipier Nicolas Lachance, qui a protégé le filet de l'équipe contre le Titan.

«Il a obtenu son premier jeu blanc», a souligné Brassard, visiblement heureux pour Lachance, auteur de 29 arrêts.

«C'est une autre grosse victoire. Nous étions fatigués et nous avons eu un peu plus de misère à jouer. Mais nous avons été capables de sortir de là avec une victoire.»

Groulx heureux

Le coach était aussi un gars content.

«On jouait du bon hockey à domicile et on a réussi à amener la même façon de jouer sur la route. Nos unités spéciales en désavantage numérique ont été extrêmement efficaces, a soutenu Groulx.

«Nos marqueurs sont venus de nos trois premiers trios. Nous avons obtenu de belles victoires, surtout aujourd'hui avec très peu de repos.»

Hier, Tommy Veilleux et Valentine Zykov ont déjoué le gardien adverse. Deux joueurs acquis peu de temps avant la date limite des transactions.

Des échanges qui avaient fait sourciller plusieurs amateurs.

Zykov a maintenant récolté au moins un point dans huit parties consécutives. L'attaquant russe et ses coéquipiers auront peu de temps pour refaire le plein d'énergie.

Les Foreurs de Val-d'Or, victorieux à leurs huit derniers matches, débarqueront mercredi au centre Robert-Guertin.

mcomtois@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer