Les Olympiques poursuivent sur leur lancée

Louick Marcotte a obtenu deux mentions d'aide pour... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

Louick Marcotte a obtenu deux mentions d'aide pour les Olympiques face aux Saguenéens de Chicoutimi.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au début du mois de février, on les croyait déjà cuits. On pensait qu'ils rateraient les séries éliminatoires pour la première fois depuis 1984.

Les voilà de retour.

Vendredi soir, les Olympiques de Gatineau ont rejoint les Voltigeurs de Drummondville au 16e rang du classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le 16e rang, c'est le dernier qui donne accès au tournoi printanier.

Tandis que les Voltigeurs encaissaient chez eux une neuvième défaite consécutive, les Olympiques ont empoché deux autres gros points. Ils ont vaincu les Saguenéens de Chicoutimi 4-1 au Centre Robert-Guertin.

Une belle victoire d'équipe, obtenue à la suite d'une performance assez complète. Une victoire quand même ponctuée de quelques belles performances individuelles.

Il faut commencer par souligner le travail de Yakov Trenine.

Le Russe de 18 ans a participé à tous les buts de son équipe. Il a obtenu des mentions d'aide sur les trois premiers avant de marquer le quatrième.

«Ce n'était peut-être pas mon meilleur match, mais je dirais que ce fut certainement un de mes trois meilleurs», a-t-il déclaré après la rencontre.

«Depuis que nous l'avons transférer au centre, Yakov est un joueur revigoré, estime l'entraîneur-chef Benoît Groulx. Il semble de plus à l'aise avec Louick Marcotte et Valentine Zykov. Une blessure l'a tenu à l'écart du jeu pendant une longue période plus tôt cette saison, mais je crois bien qu'il a fini par retrouver son rythme.»

Jake Coughler, Marc Beckstead et Zykov ont inscrit les autres buts des Olympiques.

Les quatre buts ont été marqués en deuxième période.

Trenine s'en voudra peut-être un peu d'avoir écopé d'une pénalité au mauvais moment, au troisième tiers. Lorsqu'il a été chassé, son équipe a été obligé de se défendre à trois contre cinq. Les Saguenéens ont profité de cet avantage pour marquer leur seul but. Victor Baldaev a empêché François Brassard de signer son premier blanchissage devant le filet de Gatineau.

«C'est clair que j'y pensais un peu à ce blanchissage, mais c'est pas évident de le protéger quand tu te retrouves avec un trois contre cinq en période. Ce n'est pas grave. Pour moi, la victoire passe bien avant le blanchissage», commente le gardien qui a quand même réussi 24 arrêts pour remporter son duel de gardiens de l'Outaouais.

Storm Phaneuf défendait vendredi la cage des Saguenéens.

La victoire compte pour Brassard. La constance dans la victoire compte encore bien davantage pour Groulx.

Brassard a encaissé sept buts à ses quatre dernières rencontres. Il ressemble de plus en plus au gardien qui a connu quelques belles saisons chez les Remparts de Québec.

«L'important, pour François, c'est l'éthique de travail, fait valoir Groulx. Quand il se prépare correctement, il est à la fois intense et calme devant son filet. Quand il se présente comme il s'est présenté ce soir, il donne confiance à toute notre équipe.»

«Avec notre belle avance au début de la troisième période, certains de nos joueurs ont essayé de faire simplement passer le temps. Durant cette période, François a effectué quelques-uns de ses plus gros arrêts pour nous garder dans le match.»

Les défenseurs d'expérience -- Élie Bérubé, plus particulièrement -- lui ont donné un bon coup de pouce en fin de partie.

Groulx s'attend à ce que les Olympiques soient mis à l'épreuve ce week-end. Ils accueilleront dimanche après-midi la meilleure formation de toute la LHJMQ, l'Océanic de Rimouski.

Avant de passer en Outaouais, les représentants du Bas-du-Fleuve s'arrêteront cependant à Drummondville, samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer