Les vétérans montrent les dents

Louick Marcotte a permis aux Olympiques de marquer... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Louick Marcotte a permis aux Olympiques de marquer le premier but du match, un fait rare pour les Gatinois dernièrement.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louick Marcotte a compté un but. François Brassard a fermé la porte. Mickaël Beauregard a été solide à la ligne bleue.

Cet effort combiné des trois joueurs de 20 ans des Olympiques représentait le remède prescrit pour mettre fin à la saignée du club. Les Gatinois ont freiné une séquence de cinq défaites consécutives en s'imposant par la marque de 2-1 contre les Tigres de Victoriaville au Centre Robert-Guertin samedi. Les Tigres étant toujours à leur portée, c'était un match que les Olympiques se devaient de gagner même s'il s'agissait d'un troisième duel en moins de 48 heures.

«C'est le match qu'il ne fallait pas échapper, mais c'était aussi le match le moins bien placé dans notre séquence de trois matches en autant de jours», a estimé l'entraîneur-chef Benoît Groulx après la 20e victoire de la saison de son club.

Ce dernier a rapidement parlé de son trio de joueurs de 20 ans quand il a énuméré les facteurs qui ont joué en faveur de son club.

«Louick Marcotte a joué un de ses meilleurs matches depuis longtemps. François Brassard a été solide. Mickaël Beauregard aussi. Nos joueurs de 20 ans en avaient arraché dernièrement. Aujourd'hui (samedi), ce sont eux qui ont vraiment montré le chemin.»

Le but de Marcotte est survenu pendant un avantage numérique en première période. Il a permis aux Gatinois de prendre l'avance pour la troisième fois seulement à leurs 15 dernières sorties. L'attaque massive, au neutre depuis un bout, ne permettait pas au club de prendre de momentum non plus. Samedi, ce but est tombé à point.

Devant le filet, François Brassard a repoussé 29 des 30 tirs des Tigres. Le vétéran tenait à sortir de sa torpeur dans ce match qui aurait pu être sans lendemain pour son équipe.

«Ça faisait quelques matches que j'accordais beaucoup de buts. Je n'étais pas satisfait. Nous avons tenu une bonne rencontre d'équipe avant le match. C'était clair dans nos têtes que nous voulions gagner ce match-là. On est parvenu à compter le premier but. Pavel (Laplante) a livré une bonne bataille qui nous a donné du momentum. Les gars ont pris ce match à coeur.»

Un message entendu

Pour le gardien gatinois, le message de l'entraîneur était clair avant le match. «Quand les joueurs de 20 ans n'ont pas de bons matches, c'est dur pour les autres de suivre. Nous avons un attaquant, un défenseur et un gardien comme joueurs de 20 ans. Quand nous sommes tous sur la même page, le club va bien.»

Jake Coughler aura compté le but gagnant en deuxième période sur une passe de Tommy Veilleux. L'ancien des Tigres a profité d'un revirement pour diriger une passe vers Coughler, complètement libre à sa droite. Son puissant tir a «traversé» le gardien Chase Marchand.

Nikita Li a rendu les choses intéressantes en déjouant Brassard à la 52e minute de jeu, mais ce dernier a été intraitable pendant que les visiteurs tentaient désespérément d'égaliser la marque en fin de rencontre.

Tommy Veilleux était un joueur soulagé après la victoire contre ses «vieux chums». «Ça fait du bien de mettre fin à notre séquence de défaites et de gagner contre les Tigres, surtout que c'est un club que nous pouvons rattraper. Ce n'est pas facile pour nous dernièrement, mais il s'agit d'avoir confiance en nous. Chaque fois qu'on se faisait compter un but, on était ébranlé. Notre coach nous répète chaque jour qu'il a confiance en nous. Il faut croire que nous pouvons remonter le classement sinon, ça ne marchera pas. Certains y croient, d'autres non. Je suis un gars positif de nature, alors j'y crois. Il faut tous être dans le même bateau.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer