Les Olympiques sur le gril

L'équipe la plus titrée de la LHJMQ pourrait rater les séries pour une première... (Martin Roy, archives LeDroit)

Agrandir

Martin Roy, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'équipe la plus titrée de la LHJMQ pourrait rater les séries pour une première fois en trente ans.

La situation des Olympiques de Gatineau se détériore. Elle est officiellement devenue alarmante après un deuxième revers en autant de jours en Abitibi jeudi soir.

Sans entraîneur-chef et privés de plusieurs joueurs blessés ou malades, les Olympiques forment une équipe très fragile au moment où ils ont désespérément besoin de victoires. Si la situation ne se redresse pas rapidement, l'équipe la plus titrée de la LHJMQ ratera les séries éliminatoires pour la première fois en 30 ans.

Jeudi soir, les Olympiques (19-26-4) ont poursuivi leur descente aux enfers en s'inclinant 7-5 face aux Huskies à Rouyn-Noranda. Avec 18 matches à jouer en saison régulière, ils accusent un point de retard sur Chicoutimi en 16e position, la dernière qui donne accès aux séries. Les Saguenéens ont toutefois cinq matches en main.

L'avantage numérique des Olympiques est toujours au neutre. Il a finalement généré un but en fin de rencontre pour mettre fin à une sécheresse de zéro en 41 dans les neuf derniers matches. Les Huskies, eux, ont compté trois fois sur leurs attaques massives et ils ont aussi compté en désavantage numérique.

Alex Dostie a déjoué Jérémy Bélisle deux fois pour les Gatinois. Alexandre Carrier, Alex Breton et Yakov Trenine ont été les autres compteurs des visiteurs, qui ont maintenant une fiche de deux victoires et 13 défaites sans Benoît Groulx derrière le banc. Trenine et Dostie ont récolté trois points chacun. Devant le filet, François Brassard a été chassé au profit de Nicolas Lachance en troisième période après avoir accordé cinq buts sur 21 lancers.

Un nouveau capitaine

Francis Perron a fourni deux buts pour les vainqueurs. Mathieu Boucher, Jean-Christophe Beaudin, Jérémy Lauzon, Julien Nantel et Antoine Waked ont aussi touché la cible pour les Huskies (24-22-3) qui devancent maintenant les Olympiques par neuf points. Julien Pelletier, de Thurso, a amassé deux passes.

Pour la première fois de la saison, Alexandre Carrier portait le « C » du capitaine sur son chandail. Élie Bérubé et Tommy Veilleux lui servaient d'adjoints. Benoît Groulx avait retiré les lettres sur les chandails de Louick Marcotte, Mickaël Beauregard et Carrier à son retour du Championnat du monde. Blessé à une épaule à Val-d'Or mercredi, Marcotte n'a pas joué hier. Beauregard a joué en dépit de la maladie.

Les Olympiques devraient retrouver leur entraîneur samedi soir pour la visite du Phoenix de Sherbrooke.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer