Veilleux se fait des partisans à Gatineau

La robustesse de Tommy Veilleux lui a vite... (Martin Roy, Archives LeDroit)

Agrandir

La robustesse de Tommy Veilleux lui a vite valu de nouveaux partisans à Gatineau.

Martin Roy, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À ses premiers coups de patin dans l'uniforme des Olympiques de Gatineau le 28 décembre dernier, Tommy Veilleux a distribué un coup d'épaule percutant à un joueur des Voltigeurs de Drummondville. À sa deuxième présence, il a été puni pour assaut et il a dû répondre de ses actes en laissant tomber les gants.

En moins de trois minutes de jeu, il avait été ovationné et il avait conquis le coeur des partisans des Olympiques en mal d'émotions fortes. L'histoire d'amour entre les partisans et le Beauceron de 19 ans est toute fraîche, mais elle risque de continuer parce qu'en plus de son travail de col-bleu, Veilleux traverse les meilleurs moments de sa carrière sur le plan offensif.

Après 10 matches chez les Gatinois, l'ancien des Tigres de Victoriaville a inscrit huit points pour aller avec ses 20 minutes de punition. Ses 13 buts au total représentent déjà un sommet en carrière et il lui manque sept points pour surpasser son record personnel de 28 points établi à sa deuxième saison dans la LHJMQ. À 18 ans, une fracture à la clavicule l'avait limité à seulement 17 parties.

Productif depuis son arrivée à Gatineau, le choix des Predators de Nashville a aussi brillé sur le plan défensif. Il est un des rares joueurs des Olympiques à afficher un différentiel positif (+6 à Gatineau et +11 pour l'ensemble de sa saison).

«J'étais gonflé à bloc à mon premier match ici. J'arrivais dans l'équipe. Je voulais faire bonne impression. Quand je venais jouer ici, je me faisais huer à l'occasion. Aujourd'hui, les partisans sont de mon côté. C'est une bonne foule. J'ai mon style de jeu. Je suis un joueur robuste qui donne de bonnes mises en échec. Ça augmente le niveau d'énergie dans l'amphithéâtre!»

Remis du choc de sa première transaction en carrière, Veilleux pense être tombé à la bonne place pour la suite de sa carrière. «À Victoriaville, tout était centré autour des joueurs d'habiletés. Ici, Benoît (Groulx) me traite à ma juste valeur. Je travaille fort. Je lui en donne et il m'en donne. Je pense que mes efforts placés depuis des années commencent à rapporter. Je suis vraiment content.»

Jumeau dans une famille de cinq garçons, Tommy Veilleux a appris à bosser dur en observant ses parents. Autour de son village de St-Odilon, son père travaille dans l'industrie du porc. Sa mère est serveuse dans un restaurant. «Toute ma famille travaille fort. La famille a été un modèle à suivre. Une équipe de hockey, c'est comme une famille et je veux travailler aussi fort pour elle.»

Son frère aîné a joué au football. Son jumeau Steven est un gardien. Il a joué 18 matches avec les Tigres et les Huskies de Rouyn-Noranda. Il est maintenant un des meilleurs gardiens de la Ligue junior AAA. Le quatrième frère, Dave, «n'est pas trop sportif» selon Tommy, mais le cinquième, Alexandre, va sûrement faire parler de lui bientôt.

«Il s'en vient jouer le gros tournoi bantam AAA à Gatineau prochainement. Il a 14 ans et il a déjà presque le même gabarit que moi.»

Chez les Olympiques, Veilleux tisse tranquillement des liens avec Jake Coughler et Marc Beckstead. Ils ont formé le meilleur trio des Olympiques dans les victoires contre Rouyn-Noranda et Saint-Jean. «Ils sont faits dans le même moule que moi. Nous avons du succès en jouant avec énergie et en gardant nos jeux simples. Nous avons de l'expérience. Nous nous complétons bien», juge Veilleux.

Les victoires ont fait du bien au moral des troupes. Veilleux croit maintenant que l'équipe pousse dans la même direction.

«Ça paraît que Benoît (Groulx) est revenu. Il a apporté les bons ajustements. Tout le monde a repris confiance. Il faut maintenant continuer.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer