Brassard brille à son premier départ chez les Olympiques

François Brassard a repoussé 28 tirs (dont 21... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

François Brassard a repoussé 28 tirs (dont 21 en première période) pour mener les Olympiques vers une victoire de 4-1 à sa rentrée gatinoise.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Comme entrée en matière, François Brassard aurait difficilement pu demander mieux à son premier match en carrière dans l'uniforme des Olympiques de Gatineau.

Récupéré des Screaming Eagles du Cap-Breton pour remplacer Brandon Whitney, blessé sérieusement la semaine dernière, le gardien de 20 ans n'a pas déçu ses nouveaux partisans au centre Robert-Guertin vendredi soir. Il a repoussé 28 tirs des Huskies de Rouyn-Noranda dans une victoire de 4-1 des Olympiques. C'est une deuxième victoire de suite pour la troupe de Benoît Groulx après une traversée du désert où ils avaient perdu huit matches consécutifs.

Le gardien du secteur Hull a mis ses empreintes sur cette victoire, particulièrement en première période. Pendant que son club était embouteillé dans son territoire, il a fait face à un barrage de 22 tirs. Dominés 22-7 dans les tirs après 20 minutes de jeu, Brassard a limité les dégâts en allouant qu'un seul but. Il ne pouvait rien faire sur le tir précis d'Alexandre Sills dans la lucarne.

Heureusement, Alex Dostie a répliqué 11 secondes plus tard. Les arrêts répétés de Brassard et le but du Drummondvillois avaient été les seuls points positifs du premier tiers. En multipliant les revirements, les Gatinois ne sont jamais arrivés à s'installer en territoire ennemi.

Le reste du match a été à l'opposée de la première période. Les Huskies ont été limités à sept tirs pendant les 40 dernières minutes de jeu.

Les locaux se sont montrés plus agressifs. Gonflés à bloc par un K.-O. de Yan-Pavel Laplante contre Sacha Guay, ils ont dominé la deuxième période 16-3 dans les tirs. Alex Dostie a ajouté son deuxième du match dans la période médiane.

Selon Benoît Groulx, le combat de Laplante a fouetté son équipe et a été l'un des points tournants de la rencontre.

«Les gars ont pris confiance. Ça nous a donné du momentum. Nous avons vu beaucoup plus d'implication physique de nos joueurs à partir de la deuxième période. Laplante a démontré du leadership. Les autres ont suivi. Tommy Veilleux, Jake Coughler, Alexandre Alain ont été très impliqués», a dit celui qui dirigeait un premier match à Guertin depuis le 29 novembre dernier.

Jake Coughler a permis aux locaux de respirer un peu en portant la marque à 3-1 à la sixième minute de la troisième période. Quatorze secondes plus tard, Tommy Veilleux déjouait encore Jérémy Bélisle pour donner un coussin de trois buts aux Olympiques (17-24-4).

À la fin du match, les deux équipes avaient décoché 29 tirs chacune. Benoît Groulx a souligné la prestation de son nouveau gardien à l'équipement jaune après la victoire.

«François a été très solide en première période. On ne patinait pas. On était toujours une ou deux secondes derrière tous les jeux. Notre gardien nous a permis de rester en vie. On s'est mis à patiner et à travailler plus fort par la suite. Je suis très content de notre jeu dans les deux dernières périodes.»

Auteur de deux buts et trois points, Alex Dostie a hérité de la première étoile du match. Il était soulagé d'offrir une victoire aux 2498 partisans dans les gradins.

«Il y avait une bonne ambiance ce soir et je pense que nous avons offert un bon spectacle. Nous avons vraiment besoin de victoires. Notre gardien a joué un très bon match. Il n'a pas fait d'erreur. On voit tout de suite que c'est un bon gardien.»

Récipiendaire de la deuxième étoile, François Brassard n'était pas nerveux d'endosser le chandail des Olympiques pour la première fois.

«J'étais surtout excité. Ça faisait un petit bout que je n'avais pas joué. J'ai eu une bonne semaine de pratique. Nous sommes sortis à plat en première période, mais nous avons limité les tirs et les chances de compter par après. Ça m'a fait du bien de voir beaucoup de lancers en première. Ça m'a remis dedans», a expliqué celui qui avait également gagné son premier match en carrière à Guertin 4-1, mais dans l'uniforme des Remparts de Québec.

Chez les Huskies (22-19-3), le Thursolien Julien Pelletier a été blanchi. Il devra se résigner à la saison prochaine, à moins que ce soit dans les séries éliminatoires, avant de savourer une première victoire en carrière au «Vieux Bob».

Les Olympiques reprennent l'action samedi soir, alors qu'ils accueillent les Sea Dogs de Saint-Jean.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer