Un appel à tous

«Les joueurs vont avoir besoin de support de... (Archives, LeDroit)

Agrandir

«Les joueurs vont avoir besoin de support de leurs entraîneurs, des propriétaires, mais aussi des partisans.» - Benoît Groulx

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Déterminé à conduire Équipe Canada junior (ÉCJ) vers la médaille d'or, Benoît Groulx rappelle souvent qu'il n'a pas vraiment eu le temps de s'occuper de son équipe gatinoise pendant qu'elle traversait des moments difficiles sur la patinoire.

Quand il a retrouvé son équipe à Halifax jeudi dernier, il a constaté une équipe atterrée par les défaites qui s'empilaient.

En Outaouais, il a pu mesurer l'ampleur de la grogne des partisans.

S'il comprend bien leur colère, l'entraîneur a lancé un appel à tous hier afin d'aider ses joueurs à renverser la vapeur.

«Je suis parti pendant un mois et il y avait beaucoup de morosité à mon retour. J'ai confiance en l'équipe que nous avons. Les joueurs vont avoir besoin de support de leurs entraîneurs, des propriétaires, mais aussi des partisans. Je sais qu'ils sont déçus, mais nos partisans seront très importants. Les encouragements sont bien plus appréciés quand ça va mal. Par le passé, ils ont toujours su faire la différence pour nous aux moments importants.

«Il ne faut pas oublier que ce sont des adolescents et qu'ils sont passés par toute la gamme des émotions dans le dernier mois. Aujourd'hui, il faut reconstruire tout ça.»

Comme il l'a fait avec ÉCJ, Benoît Groulx compte donner toute la place aux joueurs pour leur permettre d'aligner les victoires.

«Nous allons leur offrir tous les outils pour que ça marche, mais en fin de compte, ce sont les joueurs qui vont faire la différence.»

Retour des sourires

La victoire de samedi a soulagé l'équipe et elle a ramené des sourires aux visages des joueurs. Il y a justement huit nouveaux visages chez les Olympiques depuis un mois. Groulx s'attendait à une période d'adaptation pour installer une chimie d'équipe, mais il avoue que le temps presse.

«Une période d'adaptation est normale, mais aujourd'hui, il faut retrousser nos manches et travailler pour s'améliorer au quotidien. C'est bien parti. Nous avons tenu un bon entraînement ce matin (hier).»

Jfplante@LeDroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer