Les astres mènent Brassard à Gatineau

Réclamé au ballottage, François Brassard tentera de relancer... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Réclamé au ballottage, François Brassard tentera de relancer sa saison à Gatineau.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand François Brassard a disputé son premier match de la saison à Gatineau dans l'uniforme des Screaming Eagles du Cap-Breton au mois de septembre, il croyait bien qu'il s'agissait de son dernier départ en carrière au centre Robert-Guertin.

Un improbable revirement de situation a toutefois fait en sorte qu'il jouera près du foyer familial à plusieurs reprises à sa dernière année dans la LHJMQ. Libéré par les Screaming Eagles la semaine dernière après avoir connu une première moitié de saison en deçà des attentes, le Gatinois a été réclamé par les Olympiques à la dernière minute samedi pour remplacer Brandon Whitney, blessé sérieusement à l'aine la veille.

«Cette blessure est vraiment dommage pour Whitney. Je ne souhaite jamais cela à personne, mais j'ai été chanceux dans le timing.»

- François Brassard

Le diagnostic était inquiétant pour le gardien numéro un de 20 ans. Il allait devoir s'absenter pour un minimum de six à huit semaines au moment où les Olympiques doivent remonter le classement afin de faire partie des séries éliminatoires. Devant l'urgence de la situation, Benoît Groulx n'a pas couru de risque et il a fait appel au gardien local pour lui venir en renfort.

«C'est complètement bête comme accident. Brandon avait demandé à rester après l'entraînement matinal à Halifax vendredi afin de prendre des tirs supplémentaires. Au premier lancer, il s'est tordu de douleur et il pleurait pour sortir de la patinoire. Nous l'avons envoyé à Gatineau pour le faire examiner par nos médecins. Le diagnostic n'était pas bon. Nous sommes chanceux dans notre malchance. Nous avions jusqu'à samedi pour compléter notre formation et François Brassard était disponible», a raconté Benoît Groulx, qui a dû libérer Whitney.

Si la blessure était survenue le lendemain, les Olympiques auraient été dans l'obligation de terminer la saison sans gardien d'expérience. C'est la deuxième fois que le mauvais sort s'acharne sur Whitney au même moment de l'année. Le 6 janvier 2014, il avait reçu une rondelle en pleine gorge et il avait dû s'absenter du jeu pendant de nombreuses semaines.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres, dit le vieux proverbe. François Brassard se trouvait dans une impasse après avoir passé le ballottage des équipes de la LHJMQ une première fois. Il était trop tard pour passer à la Ligue de l'Ontario et son agent regardait du côté de l'Europe, de la USHL et de la Ligue East Coast pour éviter qu'il termine sa carrière dans la Ligue junior AAA.

Exploit à répéter

La dernière fois qu'il avait été libéré par un club, c'était par l'Intrépide de Gatineau à l'âge de 16>ans. Il avait aussitôt été récupéré par les Lions du Lac St-Louis et pendant les séries, il avait éliminé l'Intrépide avant de gagner la coupe Jimmy-Ferrari. Le gardien hullois ne demanderait pas mieux que de répéter cet exploit, lui qui a connu trois bonnes saisons avec les Remparts de Québec.

«Cette blessure est vraiment dommage pour Whitney. Je ne souhaite jamais cela à personne, mais j'ai été chanceux dans le timing. L'objectif ne change pas. Les Olympiques ont un excellent coach et une équipe bâtie pour gagner. Je ne suis pas satisfait du tout de mon début de saison. Je veux saisir ma deuxième chance et aider l'équipe à rester dans les matches pour la faire gagner.»

À Gatineau, il renouera avec l'instructeur des gardiens, Michel Vallière, avec qui il a travaillé dans plusieurs écoles de hockey. Quant à Benoît Groulx, il a regardé des séquences de buts et d'arrêts de Brassard au Cap-Breton avant de le mettre sous contrat. «C'est un gardien d'expérience, mais il ne semblait pas aussi affamé qu'à Québec. Je veux le voir plus agressif et joué avec un sentiment d'urgence.»

Jfplante@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer