Lachance arrête l'hémorragie et 44 tirs

Le gardien Nicolas Lachance... (Courtoisie)

Agrandir

Le gardien Nicolas Lachance

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La traversée du désert des Olympiques est terminée. Nicolas Lachance a réalisé 44 arrêts à Charlottetown samedi pour permettre aux Gatinois de mettre un frein à une séquence de huit défaites consécutives.

Après une égalité de 3-3 après le temps réglementaire et la prolongation, le gardien recrue a repoussé quatre des six tireurs des Islanders en fusillade pendant que les Olympiques comptaient trois fois. Les joueurs de Benoît Groulx ont poussé un soupir de soulagement en l'emportant 4-3 à la fin d'un voyage difficile dans les Maritimes.

«La victoire va nous enlever énormément de pression. J'ai senti beaucoup de morosité au sein de notre club quand je suis arrivé à Halifax jeudi. J'ai tenu des rencontres avec les joueurs pour leur expliquer ma façon de voir les choses. Il ne faut pas s'apitoyer sur notre sort. Cette victoire va soulager tout le monde. La réaction des joueurs était la même que la première fois où nous avons gagné quand je suis arrivé en poste avec les Olympiques au début de ma carrière», a expliqué Benoît Groulx.

L'entraîneur a tenu à souligner la performance de son gardien, spectaculaire dans la victoire.

«Il n'avait pas été à son mieux à Halifax (défaite 6-3), mais on ne pouvait pas le blâmer pour la défaite au Cap-Breton mercredi. Nos deux gardiens étaient malades. Nous avions envoyé le moins malade des deux dans la mêlée, mais Brandon Whitney avait remplacé Lachance après une période.»

La maladie a justement forcé le retrait de la formation de Valentine Zykov samedi. Fiévreux, il avait tenu à jouer à Halifax vendredi, mais il a été incapable de jouer samedi tout comme Jake Coughler, incommodé par une blessure qui ne devrait pas lui faire rater le prochain match. Andrew Abou-Assaly a été laissé de côté dans ce match où Benoît Groulx a inséré huit défenseurs à son alignement.

«Le point positif du week-end, en plus de la victoire, c'est Gabriel Bilodeau (défenseur de 16 ans). Il a été tout un compétiteur. L'autre point positif, c'est que nous pourrons pratiquer pendant deux bonnes semaines. Nous avons besoin de reprendre en forme.»

Jonathon Masters, Jonathan Bourcier et Louick Marcotte ont compté en temps réglementaire. Kameron Kielly, Ross Johnston et Filip Chlapik ont répliqué pour les Islanders.

Jfplante@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer