Brodeur ne fait pas le poids face à l'Océanic

Anthony Brodeur, qui en était à son premier... (Martin Roy, Archives Le Droit)

Agrandir

Anthony Brodeur, qui en était à son premier départ devant le filet depuis l'arrivée de Brandon Whitney, a maintenant une fiche de 5-4.

Martin Roy, Archives Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À son premier départ depuis l'arrivée de Brandon Whitney, Anthony Brodeur a été lancé dans la gueule du lion face à la meilleure équipe de la LHJMQ à Rimouski vendredi soir.

Il s'agissait d'un sérieux test pour celui qui était le gardien numéro un des Olympiques de Gatineau dans les deux premiers mois de la saison, mais Brodeur n'a pas fait le poids à son retour devant le filet. Après six minutes de jeu, il avait déjà cédé trois buts sur quatre tirs et sa soirée de travail était déjà terminée. Dès la rentrée de Brandon Whitney, les Gatinois ont marqué un but, mais comme il n'est jamais facile de combler un déficit de 3-0 contre le club de première position du circuit Courteau, les Olympiques se sont inclinés 7-4, mais à un point de la troisième période, ils avaient réduit l'écart à 5-4.

Anthony DeLuca et Christopher Clapperton ont dirigé l'attaque de l'Océanic (16-6-2) avec deux buts chacun. Jan Kostalek, Frédérik Gauthier et Samuel Laberge ont aussi touché la cible.

Louick Marcotte a riposté avec un doublé chez les Olympiques (10-10-4). Alex Dostie et Vaclav Karabacek ont également trompé la vigilance du gardien Olivier Tremblay. Yakov Trenine a récolté deux passes. Les locaux ont dominé 36-19 au chapitre des tirs.

L'Océanic a disputé ce match sans ses deux attaquants étoiles gatinois. Michaël Joly était blessé alors que Vincent Dunn a été laissé de côté pour la deuxième fois en deux semaines. L'Océanic a indiqué qu'il était retenu chez lui pour des « raisons personnelles ». Dunn avait pourtant disputé son meilleur match de la saison contre son ancien club avec une récolte de quatre points il y a trois semaines.

Les Olympiques tenteront de mettre un frein à une série de trois défaites consécutives samedi en rendant visite au Phoenix de Sherbrooke. Benoît Groulx sera de retour derrière le banc après avoir laissé ses adjoints Éric Landry et Martin Lafleur diriger la circulation derrière le banc hier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer