Le gardien du Drakkar, intraitable dans la victoire

Dominé 38-20 dans le match au chapitre des... (MARTIN ROY, LeDroit)

Agrandir

Dominé 38-20 dans le match au chapitre des tirs au but, le Drakkar de Baie-Comeau a pu compter sur son gardien Philippe Cadorette pour fermer la porte devant des Olympiques affamés.

MARTIN ROY, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand un club de hockey domine ses adversaires, habituellement, il finit par récolter les deux points de la victoire.

Hier, les Olympiques de Gatineau ont montré un tout autre visage que celui qu'ils avaient affiché dans leur défaite de 4-1 contre Charlottetown vendredi. Ils étaient partout sur la patinoire. Ils avaient des jambes. Ils mangeaient les rampes. Ils ont multiplié les occasions de marquer.

Seul problème, le meilleur joueur sur la patinoire se trouvait devant le filet du Drakkar de Baie-Comeau. Les visiteurs du centre Robert-Guertin ont été dominés 38-20 au chapitre de tirs, mais Philippe Cadorette s'est montré intraitable pour voler un match que son équipe ne méritait pas de gagner.

Grâce aux acrobaties de son gardien, le Drakkar a signé une victoire de 4-2. Leur dernier but a été compté dans une cage déserte dans la dernière seconde de jeu.

Soirée douce-amère

L'entraîneur-chef Benoît Groulx était déçu du résultat, mais très content de la façon dont ses joueurs ont répondu. Samedi, il avait convié sa troupe au centre Guertin dès six heures du matin afin de mettre tout son monde sur la même page. Les joueurs ont patiné pendant 30 minutes le matin et pendant un autre 20 minutes vers 11 heures. Entre les deux sessions sur la patinoire, des réunions ont été tenues. Des discours ont été donnés et des séances vidéo ont été décortiquées.

«Aujourd'hui, c'est le résultat de notre journée d'hier. Ça faisait un bout que nous voulions améliorer l'esprit d'équipe et amener nos joueurs à jouer d'une certaine façon. Il y a des langues sales qui ont rapporté que nous avions puni les joueurs. Nous avons tenu des séances constructives. Nos joueurs ont réalisé un tas de choses et nous sommes sortis de cette journée avec deux capitaines: Mickaël Beauregard à la maison et Louick Marcotte sur la route», a indiqué Groulx.

Louick Marcotte a d'ailleurs inscrit les locaux au tableau en première période, mais Philippe Cadorette s'est donné en spectacle par la suite. «Il a tout arrêté, même les rondelles qu'il ne voyait pas. Nous avons touché des poteaux. Leurs défenseurs ont bloqué des tirs. Nous avons eu d'innombrables chances de marquer, mais nous n'avons pas capitalisé. C'est dommage, parce que nous venons de jouer un de nos meilleurs matches de 60 minutes de l'année», a ajouté Groulx.

Un effort collectif

Nicolas Meloche a créé l'égalité 1-1 pendant la première période et Maxime St-Cyr a profité d'un avantage numérique pour donner les devants 2-1 au Drakkar en troisième période au moment où Gatineau menait 34-13 au chapitre des tirs. Bokondji Imama a ensuite donné un coup dur aux locaux en battant Brandon Whitney sur une échappée.

À 3-1 et avec Cadorette qui multipliait les arrêts, les Gatinois auraient pu lâcher prise, mais Jonathan Bourcier a réduit l'écart à 3-2 avec 30 secondes à faire au match pendant que Whitney était rentré au banc. Nicolas Meloche a cependant mis fin aux espoirs gatinois quand son dégagement s'est retrouvé dans le filet désert.

«Nous avons joué en équipe et c'est ce que j'ai aimé. Nous avons travaillé fort. En jouant de cette façon, nous allons gagner bien plus souvent que nous allons perdre. Baie-Comeau gagne ses matches en jouant comme nous l'avons fait. C'est un club engagé avec un gardien qui fait la différence», a expliqué Groulx.

Le Drakkar (14-5-3) est invaincu en temps réglementaire à ses six derniers matches. Les Olympiques (10-9-4) avaient la meilleure offensive de la LHJMQ avant l'acquisition de Brandon Whitney, mais ils n'ont marqué que trois buts en deux matches depuis son arrivée. Hier, ce n'était certainement pas par manque d'effort qu'ils ont été limités à deux filets.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer