Des renforts pour les Olympiques

L'ailier Alexis Pépin est l'un de trois joueurs... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

L'ailier Alexis Pépin est l'un de trois joueurs qui renouera avec l'action chez les Olympiques après avoir soigné une blessure.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Benoît Groulx devra encercler la date du 17 octobre sur son calendrier.

Pour la première fois en 14 matches de la saison 2013-14, il n'aura pas à inscrire le nom d'un joueur affilié dans son alignement. Trois joueurs sont prêts à sortir de l'infirmerie. Le retour plus tôt que prévu d'Alexis Pépin lui permettra même de laisser un joueur en santé dans les gradins quand l'Armada de Blainville-Boisbriand rendra visite aux Olympiques vendredi soir.

Le défenseur Mickaël Beauregard (virus) et l'attaquant Noah Zilbert (clavicule) effectueront également un retour au jeu, eux qui n'ont pris part qu'à cinq matches des Gatinois cette saison.

Opéré à une épaule en mai, la rentrée de Pépin avait initialement été prévue pour le 8 novembre, mais l'attaquant de 18 ans se sent très bien et il a convaincu son entraîneur de l'insérer dans l'alignement.

« Il a eu l'aval du médecin. Il veut jouer. Il se sent prêt. Son synchronisme n'est pas à point, mais nous allons l'insérer progressivement dans notre alignement. Il n'aura pas son tour régulier pour commencer. Il doit réapprendre nos systèmes de jeu et le fonctionnement de notre avantage numérique », a indiqué Benoît Groulx.

Le choix de l'Avalanche du Colorado n'a pas joué depuis l'élimination des Olympiques contre les Mooseheads d'Halifax le 9 avril dernier. Son processus de retour au jeu a été entamé depuis des semaines et il commençait à s'ennuyer.

« Je trouve le temps long. Je m'entraîne avec des contacts depuis quelque temps. Je suis en avance sur la date prévue pour mon retour au jeu. Je n'ai plus mal du tout. Je me sens bien. Pourquoi attendre plus longtemps ? Je suis prêt à commencer sur le quatrième trio pour goûter à l'action. On verra ce qui va se produire après », a dit l'ailier de 6'2'' qui avait amassé 17 points en 23 parties avec les Olympiques l'an dernier après avoir été acquis des Islanders de Charlottetown en janvier.

Pas de miracles

L'entraîneur-chef gatinois se dit rassuré par le retour au jeu de trois vétérans, mais il ne s'attend pas à des miracles de leur part ce soir.

« Beauregard est sûrement celui qui est le plus prêt à jouer. Zilbert a manqué quelques semaines et Pépin n'a pas joué depuis six mois. Il faudra leur laisser le temps de prendre leur rythme. »

Malgré l'épidémie de blessures, les Olympiques (7-3-3) ont trouvé le moyen de se hisser au sommet de la division Telus-Ouest. Leurs renforts arrivent à point, mais Benoît Groulx demandera à ses joueurs de ne pas baisser leur garde ce soir contre l'Armada (4-6-2).

« Ça va faire du bien au moral des joueurs de voir des vétérans revenir au jeu, mais il ne faut pas se laisser prendre au piège que notre travail sera plus facile. Peu importe les joueurs que nous aurons sur la glace, le travail fait toujours foi de tout. »

En parvenant à prendre la tête de la division sans avoir eu une formation de 20 joueurs en santé, Benoît Groulx croit que son club a fait preuve de caractère. « Ce n'était pas toujours joli, mais nous avons trouvé des manières de gagner. C'est seulement le début de la saison, mais les joueurs ont démontré qu'ils avaient du caractère et une belle chimie entre eux. »

L'Armada se présentera à Gatineau après avoir amassé cinq points sur une possibilité de six la semaine dernière. Anthony Brodeur obtiendra un troisième départ consécutif. Les deux clubs auront rendez-vous à nouveau dimanche à Boisbriand.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer