«Son côté offensif ne va que s'améliorer avec le temps» - Benoît Groulx

L'entraîneur-chef Benoît Groulx se fait rassurant: Alexandre Carrier... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'entraîneur-chef Benoît Groulx se fait rassurant: Alexandre Carrier va en faire des points cette saison, selon lui.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Assis à son bureau, avant l'ouverture de la saison de la LHJMQ, Benoît Groulx fixait un tableau où il avait inscrit les noms des joueurs de son alignement.

À la ligne bleue, l'absence d'un défenseur à caractère offensif sautait aux yeux du représentant du Droit. Après tout, Alexandre Carrier, Frank Schumacher et Élie Bérubé avaient été les trois meilleurs pointeurs de la brigade défensive gatinoise en 2013-14 avec des récoltes respectives de 28, 27 et 26 points.

Benoît Groulx, lui, n'était pas préoccupé. «Alexandre Carrier va en faire, des points», avait-il lancé d'un ton rassurant. L'entraîneur d'expérience ne s'était pas trompé. À ce rythme, le défenseur de 18 ans pourrait atteindre le plateau des 60 points cette saison.

«Alexandre entame sa troisième année dans la ligue. Sur le plan physique, on voit une grosse différence cette année. L'an passé, il voulait jouer en avantage numérique, mais il n'était pas vraiment prêt. Il n'avait pas encore la maturité physique et mentale pour assumer de 20 à 25 minutes de jeu. Il est prêt maintenant.»

Le fait d'être employé régulièrement sur l'attaque massive va mousser la production offensive de n'importe quel joueur. L'avantage numérique des Olympiques a déjà produit 14 buts cette saison et Carrier a participé à cinq d'entre eux.

«Il joue avec de bons joueurs en avantage numérique. Phil Pietroniro, Élie Bérubé et Carrier nous amènent de l'offensive à partir de l'arrière», constate l'entraîneur.

Sa meilleure facette

Malgré les succès offensifs d'Alexandre Carrier, Benoît Groulx signale que sa grande force repose sur son jeu défensif.

«C'est dans cette facette qu'il excelle le plus. Cependant, il est doté d'une belle vision offensive et il va continuer à devenir meilleur dans cet aspect de son jeu avec le temps.»

Si le côté offensif de Carrier semble en surprendre plusieurs cette saison, ce n'est pas le cas de Groulx, ni du principal intéressé. Dans la Ligue midget AAA, il avait inscrit 30 points en 40 matches à l'âge de 15 ans.

Jfplante@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer