Les Olympiques laissent filer un point

Malgré le nombre important de blessés, Vaclav Karabacek... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Malgré le nombre important de blessés, Vaclav Karabacek et les Olympiques avaient les deux points au classement à leur portée.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Contenir Vladimir Tkachev pendant un match complet, c'est une chose. Le freiner en fusillade, c'en est une autre.

Les Olympiques de Gatineau sont parvenus à blanchir le spectaculaire russe de 19 ans pendant 65 minutes hier soir, mais Tkachev a été l'unique marqueur de la fusillade pour permettre aux Wildcats de Moncton de quitter le centre Robert-Guertin avec un gain de 2-1.

Compte tenu de la force de frappe des visiteurs et de l'état des troupes chez les Gatinois, le point amassé au classement ne sera pas de refus, mais il reste que les deux points étaient à la portée des hommes de Benoît Groulx.

«C'est sûr que nous aurions voulu deux points, mais un point, c'est mieux que rien. C'est un gros point malgré tout. Ils ont compté un but chanceux. Leur gardien Alex Dubeau a fait de beaux arrêts. Nicolas Lachance aussi», a indiqué l'entraîneur après la défaite.

Alexandre Carrier avait procuré une avance de 1-0 aux Olympiques (6-2-3) en première période et cette avance a perduré jusqu'en troisième période quand Cameron Askew a joué de chance pour créer l'égalité 1-1. Le tir de l'Américain de 17 ans a été arrêté par le gardien Nicolas Lachance, mais le retour a heurté le défenseur Phil Pietroniro pour enfin bondir dans le filet en passant au-dessus des épaules du gardien gatinois.

En fusillade, les tireurs des Olympiques ont fait quelques bonnes feintes devant le gardien de 20 ans des Wildcats, mais à deux reprises, ils n'ont pas pu tirer. Seul Vladimir Tkachev a réussi à compter après une série de feintes à faible vitesse devant Lachance.

Duo de choc mis en échec

Ignoré au dernier repêchage de la LNH, le petit russe de 5'8» et 140livres avait été invité au camp d'entraînement des Oilers d'Edmonton cet automne. Il a impressionné au point où le grand club lui a fait signer un contrat... qui a été invalidé par la LNH par la suite. Tkachev n'avait pas joué suffisamment de matches avec les Wildcats l'an dernier pour signer un contrat à titre d'agent. Il sera libre comme l'air au prochain repêchage du circuit Bettman.

À son retour dans la LHJMQ, il avait amassé sept points à ses deux premiers matches. Avec Ivan Barbashev, il forme probablement le meilleur duo de joueurs européens du circuit Courteau. Barbashev avait amassé une moyenne de deux points par match avant d'être tenu en échec hier. Le duo russe a été étroitement surveillé par Alexandre Carrier et Élie Bérubé.

«Carrier et Bérubé ont fait un travail remarquable. Le trio de Jonathan Bourcier, Louick Marcotte et Yakov Trenine a aussi été solide contre le meilleur trio des Wildcats», a reconnu Benoît Groulx.

Les Wildcats (7-2-0) trônent en tête de la division des Maritimes. Ils avaient six joueurs qui avaient amassé au moins un point par match avant de débarquer au centre Robert-Guertin. Comme ils n'ont aucun joueur blessé et que les Olympiques en comptent huit, il faut reconnaître que les locaux ont réussi à bien fermer le jeu dans un match qui ne passera pas à l'histoire.

Devant son filet, Nicolas Lachance a repoussé 24 rondelles contre 25 pour Alex Dubeau. Le gardien recrue des Olympiques devait quand même ressentir un peu de pression avant le match. Martin Brodeur a effectué la mise au jeu officielle et il a été ovationné par les 2153 partisans dans les gradins. Sa visite à Gatineau est bientôt complète et son fils était au banc pendant que Lachance avait obtenu le départ. Puisqu'il avait bien fait en relève à Anthony Brodeur dans la victoire contre Baie-Comeau dimanche dernier, Lachance avait toutefois obtenu le droit d'amorcer le match suivant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer