Deux autres joueurs tombent au combat

Alexandre Carrier a été le seul marqueur chez... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Alexandre Carrier a été le seul marqueur chez les Olympiques.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La tâche des entraîneurs des Olympiques s'est compliquée dans un duel qui semblait se diriger vers une victoire serrée des Gatinois contre la meilleure équipe des Maritimes.

Les locaux dominaient le match au niveau des chances de marquer, mais Benoît Groulx a encore dû jongler avec des effectifs réduits. Deux autres joueurs sont tombés au combat hier.

«C'est devenu compliqué pour nous quand Tom Pajonkowski s'est séparé une épaule à sa deuxième présence sur la glace. Fraser Turner s'est aussi blessé pendant la troisième période et il n'a pas pu revenir au jeu. Nous étions devenus très limités en terme de joueurs. Pajonkowski a une séparation au premier degré. Il ratera deux ou trois semaines alors, nous allons le retourner à son équipe. Quant à Turner, nous verrons comment il va se sentir demain...»

Alain bientôt de retour

Au moins, l'entraîneur s'attend à récupérer Alexandre Alain dans le prochain match. Il vient de sauter les quatre dernières parties en raison d'une blessure au genou. Il pivotait le premier trio avant de se blesser en Abitibi.

S'il s'est montré satisfait de plusieurs éléments du jeu de ses joueurs hier soir, Groulx a trouvé qu'il restait encore beaucoup d'amélioration à faire dans certaines phases du jeu.

«Nous sommes excellents pour monter la rondelle, mais nous occasionnons beaucoup trop de revirements, ce qui surtaxe notre défensive pour rien. Nos attaquants doivent mieux faire lorsqu'ils sont en possession de la rondelle, surtout quand ils sont dans notre territoire et qu'ils ont de la misère à sortir le disque.»

Dans le vestiaire, le défenseur Alexandre Carrier a admis que ce n'était pas une mince tâche de surveiller le duo étoile européen des Wildcats.

«Il faut toujours être prêts. On ne sait jamais ce qu'ils peuvent faire. Je crois qu'Élie (Bérubé) et moi avons fait un bon travail pour limiter leur espace sur la patinoire. C'était le plan de match de jouer un match serré. C'est dommage que nous ayons pris un but malchanceux. Il faudra se retrousser les manches et aller chercher quatre points dans notre prochain voyage.»

En plus d'exceller en défensive, Carrier a participé à l'attaque en comptant son premier but de la saison. «J'avais eu des chances depuis le début de l'année, mais j'avais été un peu trop généreux», a ajouté celui qui a maintenant neuf points en 11 matches.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer