Garder la tête hors de l'eau

Benoît Groulx garde le moral malgré l'absence de... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Benoît Groulx garde le moral malgré l'absence de plusieurs de ses meilleurs joueurs, toujours blessés.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ils ont gagné leur dernier match grâce à une belle remontée contre le Drakkar de Baie-Comeau, mais les Olympiques sont loin d'être sortis du bois.

Ce soir, les Wildcats de Moncton s'amènent à Gatineau sur une séquence de trois victoires. Quant aux hommes de Benoît Groulx, ils seront encore huit à l'écart du jeu. Même si des renforts arrivent bientôt, l'entraîneur-chef demeure sur le qui-vive.

«On se débrouille bien malgré nos malheurs, mais l'élastique est encore étiré jusqu'au bout. On ne peut pas se permettre de perdre d'autres joueurs. Certains d'entre eux sont utilisés à outrance actuellement.»

Alexandre Carrier, Élie Bérubé et Phil Pietroniro sont des bêtes à la ligne bleue. Aussitôt rentrés au banc, ils doivent en ressortir pour sauter sur la glace. Le trio de défenseurs a accompli un travail colossal dans la victoire contre Baie-Comeau.

En attaque, plusieurs joueurs ont donné un coup de main afin de compenser l'absence de soldats. Certains auront remarqué que l'entraîneur des Olympiques (6-2-2) est plus souriant qu'à l'habitude cette saison. Benoît Groulx confirme qu'il s'amuse à la barre de ce groupe de joueurs.

«J'apprécie ce club-là. Il a beaucoup de potentiel. Aujourd'hui, il nous manque de profondeur, mais ce que j'aime, c'est que chaque soir, quelqu'un prend le relais pour mener le club vers la victoire. Tantôt c'est Louick Marcotte, tantôt c'est Alexandre Carrier ou Alexandre Alain, Alex Dostie, Jonathan Bourcier, Yakov Trenine, Vaclav Karabacek, Anthony Brodeur, Nicolas Lachance et j'en passe. Il y a toujours quelqu'un pour faire la différence. C'est un bon travail d'équipe.»

Benoît Groulx aime également voir l'acharnement de ses joueurs. «Ils travaillent fort. Notre jeu est loin d'être parfait, mais ça va finir par se replacer. J'aime voir que nos jeunes s'améliorent. Pascal Laberge a compté tout un but l'autre soir. C'est plaisant de voir ça.»

Peter Woulds et Tom Pajonkowski seront à nouveau rappelés pour le match contre les Wildcats (6-2-0), premiers dans la division maritime. Woulds a très peu joué dimanche, mais Pajonkowski s'est attiré les éloges de son entraîneur.

«C'est un défenseur à qui l'on demande de jouer en attaque sur un troisième trio. Il se débrouille bien. Il utilise sa taille à son avantage. C'était important de ne pas se faire déborder physiquement contre Chicoutimi et Baie-Comeau. Woulds et Pajonkowski nous ont aidés à ce chapitre.»

Étincelant en relève à Anthony Brodeur dimanche, Nicolas Lachance obtiendra le départ même si Martin Brodeur fera la mise au jeu officielle.

«C'est plate que ça arrive comme ça. Martin est excellent avec notre équipe depuis qu'il est arrivé. Il amène un vent de fraîcheur dans notre entourage, mais Nicolas mérite le prochain départ».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer