«Nous sommes rendus au bout de l'élastique» - Benoît Groulx

L'entraîneur des Olympiques s'est dit déstabilisé avant le... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

L'entraîneur des Olympiques s'est dit déstabilisé avant le match quand il a perdu les services du défenseur Mickaël Beauregard avant le match.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Benoît Groulx continue d'être impressionné par la détermination de ses joueurs qui continuent à gagner des matches avec des effectifs considérablement réduits.

Son équipe se retrouve provisoirement au sommet de la LHJMQ ce matin, mais la victoire de mercredi ne l'empêchera pas de s'inquiéter pour les prochaines semaines. «À un moment donné, je pense que nous allons atteindre le bout de l'élastique. Nous n'en jouerons pas 12 comme ça! La seule marge de manoeuvre qu'il nous restait, c'était de voir des joueurs comme Alex Dostie et Vaclav Karabacek nous en donner plus. Ils l'ont fait!»

L'entraîneur des Olympiques s'est dit déstabilisé avant le match quand il a perdu les services du défenseur Mickaël Beauregard avant le match. Il est atteint d'une labyrinthite qui lui cause des étourdissements et un déséquilibre.

«On ne sait pas combien de temps il manquera, mais c'est quelque chose qui peut prendre des semaines... Ça a dérangé les entraîneurs de savoir que nous avions un huitième blessé, mais ça ne semble pas avoir ébranlé nos joueurs. Ça démontre le genre d'équipe que nous avons. Ce n'est pas facile d'affronter une équipe qui envoie quatre trios quand il nous manque deux patineurs. Il faut s'adapter, mais je dois admettre que nous avons toute une équipe sur la glace. Le but de Karabacek sur une passe incroyable de Marcotte était beau à voir et le but de Dostie sur un revirement est arrivé à un moment crucial.»

L'entraîneur a encore loué les efforts de son gardien Anthony Brodeur. «Il a été sensationnel. Il a arrêté deux ou trois échappées. Il a réparé des erreurs.»

Brodeur est venu à la rescousse de ses coéquipiers à plusieurs reprises hier. Il risque de leur faire grandement plaisir la semaine prochaine alors que son célèbre père doit venir s'entraîner avec les Olympiques!

Parce que ses joueurs se sont donnés à fond sur la patinoire mercredi et que deux autres gros matches s'en viennent vendredi et dimanche, Groulx compte donner congé à ses joueurs aujourd'hui. «Ce n'est pas drôle. C'est le mois d'octobre et nous manquons d'effectifs au point où il faut donner congé avant un match. Nous allons rappeler d'autres joueurs, c'est sûr.»

Dans le vestiaire, Alex Dostie disait que les joueurs se devaient de faire abstraction des absents. «On n'y pense pas vraiment. On ne changera pas notre façon de jouer parce que nous avons moins de joueurs. Il s'agit de raccourcir nos présences sur la glace.»

Partager

À lire aussi

  • Les Olympiques trébuchent

    Olympiques

    Les Olympiques trébuchent

    C'était une question de temps. Les Olympiques de Gatineau n'allaient pas continuer à gagner éternellement avec une formation réduite du tiers de ses... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer