Les Olympiques solides dans la défaite

Louick Marcotte (au centre), des Foreurs, célèbre un... (Archives, LeDroit)

Agrandir

Louick Marcotte (au centre), des Foreurs, célèbre un but contre les Olympiques lors du match du 8 décembre dernier à Gatineau. Samedi, il en a réussi trois dans le gain de 5-2 de son équipe à Val-d'Or.

Archives, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le hockey est parfois un bien drôle de jeu.

> Discutez de la LHJMQ et des Olympiques dans le blogue de Jean-François Plante

Les Olympiques de Gatineau ont mis fin à une courte série de deux victoires samedi soir à Val-d'Or lorsqu'ils ont été défaits 5-2 par les Foreurs, mais selon l'entraîneur-chef Benoît Groulx, ses joueurs ont été meilleurs dans cette défaite que lors de leurs victoires signées contre Rouyn-Noranda et Blainville-Boisbriand quelques jours plus tôt.

«Nous avons eu beaucoup d'occasions de marquer, mais nous avons fait preuve de maladresse autour du filet adverse. Nous avons tiré à côté du but quand nous avions des cages ouvertes ou nous avons lancé directement sur le gardien. Antoine Bibeau a fait de bons arrêts, mais ça faisait longtemps que nous n'avions pas lancé aussi souvent au milieu du filet. Mettons que nous ne l'avons pas fait bouger (Bibeau) beaucoup.»

Malgré le revers, l'entraîneur était convaincu que son équipe méritait un meilleur sort.

«Nous avons mieux joué que dans nos deux matches précédents. Nous avons été très compétitifs. Nous avons été très solides en désavantage numérique. Nous avons bloqué des lancers. Les joueurs se sont sacrifiés. Le pointage n'est pas une bonne indication de l'allure de la partie.»

Steeves en difficulté

Le point tournant de cette défaite de 5-2? Robert Steeves a été chassé à la faveur d'Anthony Brodeur après avoir cédé trois buts sur 16 tirs en 28 minutes de jeu. «Robert a eu une soirée très difficile. Ça fait partie du jeu», a admis l'entraîneur-chef gatinois.

Les Foreurs ont détenu une avance de 4-0 jusqu'à tard en troisième période, mais Adam Stevens a privé Antoine Bibeau d'un jeu blanc avec un peu plus de deux minutes à faire au match. Vincent Dunn a compté dans la dernière minute de jeu, mais Louick Marcotte a complété son tour du chapeau dans un filet désert, alors que les Olympiques jouaient le tout pour le tout.

Randy Gazzola et Julien Gauthier ont également touché la cible pour les Foreurs qui ont dirigé 12 rondelles (dont un but) contre Anthony Brodeur. Antoine Bibeau a fait face à 26 lancers.

En s'inclinant deux fois contre Val-d'Or depuis deux semaines, les Olympiques ont perdu leur chance de les rattraper au cinquième rang du classement général.

Avec trois matches à disputer, les Gatinois (82 points) ont encore des chances mathématiques, mais minimes, de rejoindre les Remparts de Québec (87 points) au sixième rang et les Voltigeurs de Drummondville (86 points) au septième rang.

«On a sécurisé notre huitième place. C'est au moins ça. Val-d'Or va maintenant se battre avec Boisbriand pour la première place de notre division», a conclu Groulx.

Les Olympiques disputeront justement leur dernier match sur la route de la saison demain contre l'Armada.

Jfplante@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer