Brodeur blanchit encore les Saguenéens

Julio Billia, le gardien des Saguenéens, résiste devant... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Julio Billia, le gardien des Saguenéens, résiste devant Deverick Ottereyes, des Olympiques, pendant que Samuel Roussy (19) tentait de le mettre en échec en première période. Les Olympiques l'ont remporté 3-0 hier devant leurs partisans.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Six heures après la conquête de la médaille d'or de l'équipe masculine de hockey qui a fait la fierté d'un pays tout entier hier matin, les Olympiques de Gatineau avaient la tâche ingrate de rassasier le coeur de leurs partisans contre les Saguenéens de Chicoutimi en après-midi.

> Discutez de la LHJMQ et des Olympiques dans le blogue de Jean-François Plante

Le match n'avait vraiment pas le même éclat que la victoire canadienne aux Jeux olympiques ou encore du solide gain de 8-4 contre le puissant Drakkar de Baie-Comeau vendredi, mais Anthony Brodeur a fait son possible pour imiter Carey Price sur la glace du centre Robert-Guertin.

Le gardien des Olympiques a repoussé toutes les rondelles en provenance des bâtons des Saguenéens pour signer un jeu blanc de 3-0 devant 2347 spectateurs au «Vieux Bob».

Brodeur n'a eu qu'à réaliser 17 arrêts pour blanchir les Saguenéens (26-32-1) pour la deuxième fois en autant de matches à Guertin. Le 8 janvier dernier, le gardien de 18 ans avait effectué 21 arrêts pour mener les Olympiques (37-19-4) vers un gain facile de 5-0. Comme le Canada contre les États-Unis et la Suède, les Olympiques n'ont pas laissé beaucoup d'espace de manoeuvre aux Saguenéens.

Brodeur a bien volé Laurent Dauphin d'un but dès les premiers instants de la première période, mais il n'a pas été très occupé par la suite.

«C'est le fun d'avoir un deuxième blanchissage cette saison, mais les gars ont bien joué devant moi. Nous n'avons pas donné grand-chose aux Saguenéens et nous avons limité leurs chances», a indiqué celui qui avait frustré Dauphin à l'aide de son bâton en guise de désespoir alors qu'il semblait battu en début de match.

Plus tard dans le match, Brodeur a dû résister à une descente à deux contre un, mais il a eu l'occasion de voir la majorité des autres tirs.

Simon Tardif-Richard aura finalement inscrit le but vainqueur dès la quatrième minute de jeu en faisant dévier un tir de Jean-Simon Deslauriers. Élie Bérubé a ajouté le but d'assurance pendant un désavantage numérique en deuxième période. Deslauriers a également préparé ce but. Adam Stevens a complété la marque sur une belle passe de Tardif-Richard en fin de partie alors qu'Émile Poirier venait d'être frustré à trois reprises sur des arrêts à bout portant de Julio Billia.

Sans faire de bruit, les Olympiques ont ainsi remporté leurs trois matches de la semaine à domicile. Ça n'a toutefois pas été suffisant pour gagner un rang au classement. Les Gatinois sont toujours installés en septième position du classement général, à huit points de la tête et à trois points du troisième rang.

Rapidement sorti de l'aréna pour aller assister au match de son fils qui participait à la finale AAA du tournoi bantam Royal-Brassard, l'entraîneur-chef Benoît Groulx avait délégué son adjoint, Éric Landry, pour répondre aux questions des médias.

«Nous avions peur de la réaction des joueurs à la suite de notre victoire contre Baie-Comeau, mais ils nous ont montré qu'ils étaient prêts à jouer encore ce soir. Nous venons de terminer une grosse séquence de matches en peu de soirs et les joueurs ont développé plusieurs bons automatismes.»

Les joueurs des Olympiques profiteront de deux jours de congé avant de reprendre l'entraînement mercredi. Installé dans un bain de glace après le match, le capitaine Taylor Burke ne s'en plaindra pas.

Mission accomplie

«C'était l'objectif de gagner nos trois matches à domicile cette semaine. Nous sortions d'un match très émotif samedi. Il fallait garder les deux pieds sur terre et se présenter pour jouer. Nous avons été inspirés par la performance d'Équipe Canada ce matin! Nous n'avons rien donné aux Saguenéens et n'avons pas eu besoin de marquer huit buts comme vendredi.»

Les Olympiques ont disputé le match sans Alexis Pépin, blessé à une épaule à la fin du match de vendredi. L'équipe en saura plus sur sa condition cette semaine. Vincent Dunn a également été blessé au haut du corps à la fin du match.

Quant à eux, les Saguenéens étaient privés des services du gardien gatinois Domenic Graham, victime d'un sévère claquage il y a deux semaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer