Simon Tardif-Richard absent pendant un mois

Simon Tardif-Richard.... (Étienne Ranger, Archives LeDroit)

Agrandir

Simon Tardif-Richard.

Étienne Ranger, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après deux journées de repos amplement méritées, les Olympiques de Gatineau étaient de retour à l'entraînement au Centre Robert-Guertin hier matin.

> Discutez de la LHJMQ et des Olympiques dans le blogue de Jean-François Plante

Benoît Groulx a accueilli ses joueurs en les faisant patiner à fond de train pendant une grosse demi-heure à la fin d'un long entraînement. L'entraîneur dit qu'il n'y avait rien de punitif dans l'exercice. «Après deux jours de congé et deux jours avant un match, nous opérons toujours de la même façon.»

Par la force des choses, quatre joueurs ont échappé à cette séance de patinage intense. C'était le cas de Simon Tardif-Richard, qui portait un nouveau plâtre à la main droite. Le Gatinois de 20 ans prenait place dans les estrades avec Alexandre Chénier-Allard, Jean-Simon Deslauriers ainsi qu'un petit nouveau à l'infirmerie, Vaclav Karabacek.

«Simon va porter un plâtre pendant le prochain mois. Il était incommodé depuis quelques semaines, mais nous attendions les résultats d'imagerie par résonance magnétique avant de prendre une décision», a indiqué Benoît Groulx.

Selon Simon Tardif-Richard, un ligament de son poignet droit était partiellement sectionné. «Depuis deux semaines, je jouais essentiellement avec une main. J'avais de la misère à faire une passe et j'étais incapable de tirer», a expliqué celui qui a amassé 11 points en 21 matches.

Le cas de Vaclav Karabacek était un peu moins inquiétant. Il profitait d'un repos supplémentaire après avoir souffert de spasmes au dos dans le match de samedi contre les Voltigeurs. «C'est pour ça qu'il a moins joué en troisième période contre Drummondville. Il avait de la misère à enjamber la rampe», a raconté Benoît Groulx.

Les Olympiques se préparent à un long voyage dans les Maritimes le week-end prochain. Ils pourraient toutefois devoir se priver des services de Jean-Simon Deslauriers pendant la séquence de trois matches. Sa blessure à l'aine tarde à guérir. Pour le moment, Groulx n'a pas l'impression que son défenseur de 18 ans sera du voyage. C'est la même chose pour Alexandre Chénier-Allard pour qui le retour est attendu le 15 novembre.

Il n'y avait pas que de mauvaises nouvelles en provenance de l'infirmerie. Absent dans le dernier match, le capitaine Taylor Burke (menton) a pris part à toute la séance d'entraînement et disait se sentir bien. Remis des symptômes d'une commotion cérébrale, Jake Coughler était aussi de retour à l'entraînement. Sonné à la fin d'un combat dimanche, Nicholas Latulippe avait repris ses esprits.

jfplante@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer