Les Mooseheads signent une troisième victoire dans la série grâce à un gain de 4-2

La fin approche pour les Olympiques

La venue d'un trio de super-vedettes des Mooseheads (Étienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Étienne Ranger, LeDroit

Partager

La venue d'un trio de super-vedettes des Mooseheads

d'Halifax a attiré 3406 spectateurs et plus de 70 dépisteurs de la LNH au centre Robert-Guertin hier soir.

Ça tombait pile puisque pour la première fois de la série, les Olympiques en ont donné pour leur argent aux Mooseheads. Et pour une fois, ce n'était pas nécessairement les joueurs de la meilleure équipe junior au pays qui ont été les meilleurs sur la patinoire.

Malgré une défaite crève-coeur de 4-2 qui place les

Gatinois en position précaire dans cette série, Émile Poirier a été le joueur le plus spectaculaire. Il a inscrit les deux buts des siens et il lui manquait quelques pouces pour compléter son tour du chapeau pour niveler la marque 3-3 en deuxième période quand le gardien

Zachary Fucale a résisté à une série de feintes époustouflantes.

Le #27 des Olympiques a gagné quelques rangs aux yeux des dépisteurs interrogés entre la deuxième et la troisième période hier. Il a utilisé sa grande vitesse pour tirer cinq fois au filet. Les cinq tirs ont été considérés menaçants par les statistiques officielles du match.

Selon son entraîneur Benoît Groulx, il n'y a aucun doute que Poirier a éclipsé les Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin l'instant d'un soir.

« Émile a été le joueur le plus visible sur la patinoire. Il a joué avec l'énergie du désespoir. Sur son premier but, nous avons vu du Émile à son meilleur. Sur son deuxième, il était prêt à prendre le retour.

« Cette sortie va l'aider auprès des dépisteurs. Poirier n'est plus le même joueur qu'il était à son arrivée ici. Sa progression est énorme et sa marge de progression demeure énorme. Une équipe qui le repêcherait en deuxième ronde se retrouverait avec un joueur au potentiel illimité. »

Meilleure opposition

Pour la première fois de leurs sept matches des séries, les Mooseheads ont eu chaud. C'était 3-2 en fin de troisième période quand les Olympiques ont bénéficié d'un avantage numérique. Simon Tardif-Richard a cogné deux fois à la porte des buts, mais chaque fois, Fucale a effectué les arrêts. À la fin, quand Robert Steeves était rentré au banc à la faveur d'un sixième patineur, Stefan

Fournier a mis fin au débat avec un but dans un filet désert.

Les Gatinois ont perdu le troisième duel, mais la foule a assisté à du hockey junior à son meilleur.

Les partisans scandaient déjà les « Go Hull Go » quand les visiteurs ont refroidi leurs ardeurs en ouvrant la marque sur leur premier tir. Robert Steeves n'a pu maîtriser un tir facile quand Darcy Ashley lui a subtilisé la rondelle pour la placer dans le fond du filet avec 2:25 d'écouler au cadran.

Quatre minutes plus tard, Émile Poirier fournissait une première étincelle aux Olympiques en s'échappant devant Fucale. Après deux échappées ratées à Halifax, Poirier a changé sa feinte et il a finalement placé la rondelle derrière Fucale pour faire 1-1.

C'était le premier but alloué par Fucale en 127 minutes de jeu contre les Olympiques. Pour les Gatinois, c'était surtout un premier but depuis la deuxième période du sixième match contre l'Océanic de Rimouski, une sécheresse de 162 minutes et 52 secondes.

L'enthousiasme des partisans a été de courte durée. Cinquante et une secondes plus tard, Matthew Boudreau a fait 2-1 sur le quatrième tir des Mooseheads.

Au moment où les Olympiques venaient d'obtenir quelques-unes de leurs meilleures occasions de la série et qu'ils montraient des dents, Stefan

Fournier a compté en avantage numérique pour porter la marque à 3-1 en fin de première période. En deuxième période, Poirier a ajouté son deuxième but en récupérant un lancer de Martin Reway qui venait de frapper un poteau.

Avec un compte de 3-2, les deux gardiens se sont illustrés. Robert Steeves a complété le match avec 29 arrêts. Fucale a fait face à 17 tirs, mais ses deux buts accordés ont fait bondir sa moyenne de but allouée par match à 0,86 ! C'était la première fois qu'il accordait plus d'un but en sept matches des séries.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer