Ils mènent la série 2-1 après une victoire de 6-4 contre l'Océanic

Les Olympiques prennent les devants

Olivier Knight-Rouleau des Olympiques de Gatineau n'a pu... (Patrick Woodbury, LeDroit)

Agrandir

Olivier Knight-Rouleau des Olympiques de Gatineau n'a pu déjouer le gardien de l'Océanic de Rimouski, Robin Gusse, sur cette séquence.

Patrick Woodbury, LeDroit

Partager

Parce qu'il soupçonne Benoît Groulx de vouloir abaisser la garde de l'Océanic avec ses commentaires flatteurs envers l'organisation rimouskoise, Serge Beausoleil a lancé une autre déclaration colorée lundi.

« Benoît Groulx est aussi subtil qu'un 10 roues qui recule. » L'entraîneur de Rimouski a ajouté que le camion était bien plein et qu'il faisait « bip, bip, bip. »

Le problème, c'est que le camion de Benoît Groulx qui recule pourrait finir par l'écraser contre le mur. En l'emportant 6-4 devant 2271 spectateurs et une ambiance survoltée au centre Robert-Guertin hier soir, les Olympiques ont pris les devants 2-1 dans la série de première ronde où l'Océanic est largement favori pour l'emporter.

Les Gatinois viennent de surprendre les Rimouskois dans un deuxième match de suite et Groulx a maintenant fracassé le record de tous les temps de la LHJMQ pour les victoires en séries éliminatoires avec ce 80e gain en carrière.

Souvent décevants à domicile cette saison, les Olympiques étaient méconnaissables sur la patinoire. Au lieu de se contenter de se défendre comme ils ont l'habitude de le faire contre les puissantes formations du circuit Courteau, ils ont provoqué beaucoup d'attaques.

Vers la fin de la deuxième période, ils avaient doublé l'Océanic 26-13 au chapitre des tirs au but. Robin Gusse, qui disputait un premier match dans cette série, a pris le relais de Philippe Desrosiers et il a sauvé les meubles dans la période médiane en privant les Gatinois de trois buts.

Cependant, c'est pendant une pénalité du gardien de l'Océanic que les Olympiques ont pris une option sur la rencontre à mi-chemin dans le match. C'était 2-1 pour Gatineau quand Étienne Boutet est venu faire mal à son ancienne équipe en dirigeant un boulet de canon dans la partie supérieure du filet pour faire bondir la foule.

Émile Poirier, encore en échappée, et Jonathan Bourcier avaient compté les deux premiers buts des locaux. Bourcier, un Gatinois de 16 ans, a inscrit son premier but en carrière dans les séries de la LHJMQ pendant une pénalité à retardement.

Les deux buts suivaient celui de Peter Trainor inscrit sur le premier tir du match des visiteurs et qui aurait pu calmer les ardeurs des bruyants partisans en plus d'enlever le momentum acquis par les Olympiques avec leur victoire dans le deuxième match.

La troisième période de ce match enlevant a gardé les spectateurs sur le bout de leurs sièges.

Émile Poirier a d'abord procuré un coussin de trois buts aux locaux pendant un avantage numérique dès la première minute de jeu, mais Samuel Morin et Francis Beauvillier ont réduit l'écart à un but en marquant deux fois en moins d'une minute.

Rien n'était acquis pour les Olympiques jusqu'à ce que Jonathan Bourcier ne vienne marquer son deuxième but du match en démontrant des habiletés certaines pour déjouer Robin Gusse de justesse avec une feinte suivie d'un tir du revers à ras la glace à la gauche du gardien. Tomas Hyka a porté le match hors de la portée de l'Océanic en doublant l'avance des siens à 6-3.

Kevin Gagné a ajouté le dernier filet des visiteurs pendant un avantage numérique en fin de rencontre. Martin Reway et Simon Tardif-Richard ont amassé chacun trois points dans la victoire gatinoise.

Les deux clubs reprennent l'action dès ce soir dans le quatrième match de la série présentée au centre Robert-Guertin.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer