Les Olympiques manquent de pep

Amputés de trois de leurs quatre meilleurs joueurs,... (Simon Séguin-Bertrand, LeDroit)

Agrandir

Amputés de trois de leurs quatre meilleurs joueurs, les Olympiques de Gatineau ont bien tenté de rivaliser avec l'Océanic de Rimouski hier au «Vieux Bob». Ces derniers ont toutefois dominé le match même si le score final ne représente pas l'allure du match.

Simon Séguin-Bertrand, LeDroit

Partager

Vivement le retour de Tomas Hyka, Martin Reway et Taylor Burke.

Les deux premiers seront de retour du Championnat du monde de hockey junior pour le prochain match des Olympiques de Gatineau au Cap-Breton mercredi. Quant au capitaine Burke, il sera également de retour après avoir raté quatre matches en raison d'une blessure à l'épaule.

L'ajout de trois de quatre meilleurs marqueurs de l'équipe gatinoise fera du bien puisque le spectacle n'a pas beaucoup levé au centre Robert-Guertin hier soir.

Même en disputant son match «B», l'Océanic de Rimouski n'a pas jamais été en grande difficulté devant les Olympiques hier. La victoire de 5-4 des Rimouskois n'est pas un reflet de l'allure de la partie.

Les visiteurs dominaient complètement le jeu jusqu'à ce qu'ils écopent de trois pénalités consécutives en deuxième période pour donner un regain de vie aux Gatinois, privés de leur entraîneur-chef, Benoît Groulx, malade hier.

Le score était de 4-1 en faveur de Rimouski, qui menait aussi 22-5 au chapitre des tirs aux buts quand les 2471 spectateurs du «Vieux Bob» ont eu un semblant de match hier après-midi.

Adam Chapman a compté un but pendant un avantage numérique en fin de deuxième période et Simon Tardif-Richard a inscrit un but qui a dévié sur le bâton d'un défenseur adverse pour ramener les Olympiques à un déficit d'un but, mais Robert Steeves a fait cadeau du deuxième but du match du défenseur Kevin Gagné avec moins de huit minutes à jouer.

Le tir provenait de loin et Steeves a donné l'impression de faire un bloc de volley-ball quand la rondelle est passée à côté de lui.

Adam Chapman a rendu les choses intéressantes en fin de match en marquant son deuxième but sur l'attaque massive, mais contrairement au dernier match contre Shawinigan, les Gatinois n'ont pu égaler la marque à l'aide d'un sixième patineur sur la patinoire.

L'ex-Océanic Étienne Boutet a bien marqué ce qui aurait pu être le but égalisateur, mais la rondelle est arrivée derrière le gardien Philippe Desrosiers une demi-seconde trop tard. Le match était terminé.

Irrité par les erreurs

«Nos trois pénalités consécutives ont permis aux Olympiques de prendre leur envol et de croire qu'ils pouvaient rivaliser avec nous», a expliqué l'entraîneur-chef de l'Océanic, Serge Beausoleil, irrité par les erreurs de couvertures de ses vétérans.

Chaque fois que les Olympiques tentaient une remontée, l'Océanic rebondissait vigoureusement.

De son côté, Étienne Boutet aurait aimé soutirer au moins un point contre son ancienne formation.

«J'ai tout donné. J'avais des papillons dans le ventre et j'étais nerveux avant le match. Je voulais bien paraître et j'ai voulu trop en faire. Ça m'a coûté quand j'ai gaffé sur leur premier but en remettant la rondelle devant le filet. Je suis revenu fort en gardant mes jeux simples, mais la défaite fait mal. Il nous manquait encore cinq joueurs, mais nous avons rivalisé avec la deuxième meilleure équipe du classement», a dit celui qui a récolté deux mentions d'aide dans cette partie où il renouait avec son frère Jasmin.

Peter Trainor et Kevin Gagné ont mené l'attaque des vainqueurs avec deux buts et une passe chacun. Francis Beauvillier a été l'autre marqueur pendant que le Gatinois Michaël Joly récoltait une passe.

«Ça fait du bien de revenir à Gatineau. Plusieurs souvenirs me sont venus en tête. Je suis content d'avoir obtenu un point dans la victoire et d'avoir été sur la glace pour amorcer la rencontre, mais j'aurais aimé mieux performer. Je n'ai pas eu beaucoup de temps de glace en troisième période. Notre club n'a pas joué son meilleur match. Nous avons levé le pied quand nous étions en avance 4-1. Ils en ont profité pour revenir de l'arrière», a expliqué le #24 de l'Océanic.

Kelly Bent avait inscrit le premier des quatre buts des Olympiques, son premier dans l'uniforme gatinois.

Les Gatinois Jonathan Bourcier, Rock Régimbald, Deric Boudreau et Simon Tardif-Richard ont tous récolté des points dans la défaite. Les trois derniers ont inscrit au moins un point à leurs cinq derniers matches.

L'équipe prend le chemin des Maritimes ce matin.

Entraîneur-chef d'un soir, Guy Lalonde n'avait rien à annoncer au niveau des transactions. La date limite des échanges dans la LHJMQ est fixée pour demain midi.

Jfplante@ledroit.com

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer