La tempête n'est pas finie

Partager

En 10 ans à la barre des Olympiques de Gatineau, Benoît Groulx a souvent déjoué les pronostics en amenant ses équipes vers un niveau d'excellence inespéré.

Pour la première fois de sa carrière, l'entraîneur-chef et directeur général gatinois vit la situation inverse. Les Olympiques occupent le 16e rang du classement général. Derrière eux, il n'y a qu'une équipe d'expansion ainsi qu'un club qui a liquidé ses effectifs afin de se donner une meilleure chance de soulever la coupe Memorial devant ses partisans au printemps dernier.

Pourtant, l'ensemble des intervenants de la LHJMQ interrogés par LeDroit en début de saison s'entendait pour octroyer le deuxième rang de la division Telus-Ouest aux Olympiques.

«Benoît Groulx n'a pas vidé son club l'an dernier pour finir dans la cave du classement cette saison», a confié un entraîneur rival.

Cet homme de hockey a entièrement raison. Après ses transactions effectuées au repêchage de la LHJMQ à Québec en juin, Benoît Groulx se frottait les mains de satisfaction. Il croyait miser sur une équipe compétitive. Hélas, il a eu le malheur de perdre son gardien numéro un au camp d'entraînement et Robert Steeves ne reviendra pas au jeu avant la période des Fêtes.

Comme il n'y avait aucune relève à cette position, Groulx a été pris au dépourvu. Au lieu de confier son filet à Éric Brassard, une verte recrue invitée au camp d'entraînement, il s'est tourné vers l'Ontario pour récupérer un vétéran gardien retranché par les 67's d'Ottawa.

Résultat? Nishi montre un pourcentage d'arrêt à ,874 et Brassard est à ,854. Ce n'est pas suffisant pour permettre à l'équipe de gagner sur une base régulière.

Les gardiens ne font pas les arrêts. Les défenseurs n'arrivent pas à sortir la rondelle de leur territoire et la majorité des attaquants sont en panne. Un mélange catastrophique!

Benoît Groulx s'est montré rassurant mardi en expliquant que l'avenir de l'équipe était assuré avec Alexandre Carrier, Kameron Kielly, Martin Reway, Éric Brassard de même qu'une belle brochette de joueurs de 18 ans. Il n'en demeure pas moins qu'à court terme, le spectacle sur la glace est décevant.

Oui, il y a un problème entre les deux poteaux, mais au-delà de cette situation incontrôlable, les partisans étaient en droit de s'attendre à mieux. À part François Lacerte et Adam Janosik, les Olympiques n'ont pas perdu de grosses pointures. Plusieurs recrues prometteuses de 17 ans formaient le noyau de l'édition 2011-12. Gabriel Bourret, le quart-arrière des Saguenéens de Chicoutimi, est débarqué à Gatineau avec Dominic Poulin.

Yannick Dubé, un compteur de 36 buts, est aussi arrivé de Victoriaville, mais il s'ennuie de Philip Danault et Philippe Halley. Ses deux compagnons de trio l'alimentaient afin qu'il complète leurs jeux. Cette année, les Olympiques n'ont aucun joueur parmi les 50 meilleurs compteurs de la ligue et Dubé n'a que sept buts.

On a constaté rapidement que les Olympiques étaient dans le pétrin quand ils ont été défaits 6-0 et 7-3 par les Saguenéens dans les premières semaines du calendrier. Les Saguenéens devaient enrichir les Gatinois cette année avec le retour du balancier des échanges de Jean-Gabriel Pageau, Christian Ouellet et Mathieu Gagnon. Ces défaites ont été l'équivalent de deux claques en plein visage.

Patience, demande Groulx

Benoît Groulx a répété que son plan était de bâtir avec des joueurs qui allaient lui donner une chance de remporter un éventuel championnat. Il est peu enclin à déroger de son plan juste pour boucher des trous. Il demande aux partisans d'être patient. Il ne videra pas son équipe à l'ouverture des marchés. Il va plutôt chercher à l'améliorer et à la «grossir».

D'ici là, les Olympiques devront s'accrocher avant d'espérer des jours meilleurs.

La période des transactions devrait coïncider avec le retour au jeu de Robert Steeves. Il n'a pas encore disputé un seul match avec les Olympiques, mais il a déjà une tonne de pression sur les épaules pour sauver l'équipe du naufrage.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer