L'attaque des 67's a un nom: Salituro

Dante Salituro a contribué aux quatre buts de... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Dante Salituro a contribué aux quatre buts de son équipe vendredi

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les 67's d'Ottawa ont assuré leur avenir à long terme en décrochant de l'or pour leur capitaine Travis Konecny avant la fin de la période des transactions dans la Ligue de l'Ontario (LHO).

Deux jeunes espoirs sont débarqués dans la capitale nationale avec un minimum de huit choix au repêchage. À court terme, c'est Dante Salituro qui se retrouve avec la lourde tâche de générer de l'attaque chez les 67's.

Premier choix du club en 2012, le petit attaquant de 5' 9" dispute sa quatrième campagne à Ottawa. Il approche le plateau des 100 buts. Il était partout sur la patinoire dans une victoire de 4-3 en fusillade contre les Generals d'Oshawa à la Place TD vendredi soir. Il a d'abord compté son 99e but en carrière et il a fourni des passes sur les deux autres buts des 67's en temps réglementaire. Il a compté le but de la victoire en tirs de barrage en plus d'avoir touché deux poteaux durant la rencontre. En 243 matches dans la LHO, il totalise maintenant 235 points.

Cette saison, il mène largement la colonne des pointeurs ottaviens avec une récolte de 26 buts et 58 points en 43 matches. C'est bon pour le huitième rang des compteurs de la ligue. Konecny, qui a 11 points en sept matches depuis son transfert à Sarnia, le suit au neuvième rang.

Le plus proche poursuivant de Salituro chez les 67's a été invité au camp d'entraînement du Canadien de Montréal cette année. Jeremiah Addison a 32 points. Salituro et Addison évoluent dans le même trio avec Austen Keating sur le flanc gauche. Il n'a que 16 ans.

Inutile de dire que Salituro sera le joueur clé de Jeff Brown d'ici la fin de la saison. Le principal intéressé est bien au courant que les succès du club devront passer par lui.

«Nous n'avons pas seulement perdu Konecny, mais aussi Sam Studnicka. C'était deux gros morceaux. Tout le monde doit élever son jeu d'un cran maintenant et je sens définitivement la pression d'être un leader dans cette équipe. En même temps, j'ai tendance à générer plus d'attaque quand j'ai plus de temps de glace. C'est un peu ce qui s'est produit aujourd'hui», dit-il.

Pour Jeff Brown, il est clair que les 67's sont devenus l'équipe de Salituro. «Offensivement, nous dépendions toujours de Konecny et lui. Il a eu de la difficulté à compter quand 'TK' est parti. Il s'imposait trop de pression. Ça va mieux maintenant. Il est toujours là quand nous avons besoin de lui.»

Brown était un homme surpris quand Salituro n'a pas été repêché dans la LNH après sa superbe saison l'an dernier. «C'est une farce parce qu'il a un talent exceptionnel. Je comprends qu'il est petit, mais dans la LNH d'aujourd'hui, il a tous les atouts pour réussir. Il est rapide, intelligent, dynamique et il peut marquer des buts.»

Dante Salituro a vécu deux saisons de misère avec les 67's où il n'a pas participé aux séries à 16 et 17 ans. Il a enfin goûté aux séries l'an dernier où les 67's ont gagné une ronde. Il aimerait faire un plus long chemin d'ici la fin de sa carrière, mais il sait que la tâche sera ardue. Son équipe est septième de la conférence de l'est actuellement.

«Ça va être une bataille en amont, mais nous allons essayer de nous rendre le plus loin possible.»

Evan de Haan et Nathan Todd ont été les autres marqueurs des 67's vendredi. Alexandre Renaud, de Gloucester, a été un des compteurs des Generals. Les 67's accueilleront le Spirit de Saginaw dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer