Les 67's de retour au sommet

Plus de 8000 écoliers ont assisté au match... (Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

Plus de 8000 écoliers ont assisté au match au Centre Canadian Tire.

Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il y avait longtemps que les 67's d'Ottawa n'avaient pas occupé le premier rang de leur division, mais la troupe de Jeff Brown a fait encore mieux en disposant des Frontenacs de Kingston 2-1 mercredi avant-midi au Centre Canadian Tire.

Profitant de leur plus grosse foule de la saison pour leur match annuel des écoliers, les 67's ont aussi pris la première position de l'Association de l'Est de la Ligue de l'Ontario.

Il fallait remonter à la saison 2011-2012 pour voir les 67's en pareille posture. À cette époque, ils étaient menés par une belle brochette de joueurs qui évoluent maintenant dans la LNH: Tyler Toffoli, Sean Monahan, Shane Prince, Cody Ceci, Tyler Graovac et Petr Mrazek.

Reconstruction oblige, les Ottaviens ont passé les deux saisons suivantes dans les bas-fonds de la ligue avant d'amorcer leur ascension l'année dernière avec l'arrivée de Jeff Brown.

Mercredi, les 67's (10-6-1) ont ravi le premier rang de la division et de l'association aux Frontenacs (9-5-2), un club qui vient d'afficher ses couleurs en ajoutant deux joueurs de premier plan à son alignement: le défenseur Steven Desrocher, gagnant de la coupe Memorial 2015, et l'attaquant Warren Foegele, un espoir des Hurricanes de la Caroline, qui vient de faire faux bond à la NCAA.

À son deuxième match dans la LHO, Foegele a d'ailleurs été le seul à battre le gardien Leo Lazarev mercredi. La réplique des 67's est venue de Jeremiah Addison et du défenseur format géant, Stepan Falkovsky. Quant à lui, le capitaine Travis Konecny a été blanchi pour la première fois en 12 matches. La fin de cette séquence ne l'affectera pas beaucoup, surtout que son club a gagné. Premier choix du repêchage 2013 de la LHO, Konecny a mangé son pain noir à ses débuts avec les 67's. Il a goûté à plusieurs défaites avant de voir la lumière au bout du tunnel.

La réplique des 67's est notamment venue de... (Etienne Ranger, LeDroit) - image 2.0

Agrandir

La réplique des 67's est notamment venue de Jeremiah Addison.

Etienne Ranger, LeDroit

«Tout le monde voudrait gagner tout le temps, mais c'est impossible au hockey junior. Chez nous, il fallait reconstruire, mais c'est à notre tour de gagner. C'est ma troisième année ici et notre vestiaire est rempli de joueurs de trois ou quatre années d'expérience.»

Les meilleurs ensembles

Afin de stimuler son attaque, Jeff Brown a brassé la soupe le week-end dernier en réunissant Konecny dans un même trio que Dante Salituro et Jeremiah Addison. «L'expérience pourrait être éphémère ou elle pourrait durer. On va essayer de mettre nos meilleurs compteurs ensemble pour voir ce que ça donne», a indiqué Brown.

Les 67's ont accédé au premier rang en l'emportant devant 8367 spectateurs pour la septième édition de leur match pour écoliers. Ce chiffre peut paraître impressionnant pour un match de hockey junior, mais c'est deux fois moins que les 16 406 spectateurs de l'an dernier. La raison pour cette chute vertigineuse?

«La grève du zèle des professeurs dans les écoles publiques de l'Ontario», signale Randy Burgess, vice-président de l'Ottawa Sports and Entertainement Group.

67's et Frontenacs devraient être impliqués dans une lutte sans merci pour le premier rang de leur division d'ici le printemps prochain. Sept autres confrontations sont à l'horaire entre les deux aspirants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer