Le duo Konecny-Salituro frappe encore

Dante Salituro a terminé la rencontre de dimanche... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Dante Salituro a terminé la rencontre de dimanche contre Peterborough avec trois points.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Quand Travis Konecny et Dante Salituro allument l'interrupteur, tout va bien pour les 67's d'Ottawa.

Les deux armes offensives de l'entraîneur-chef Jeff Brown ont uni leurs efforts pour mener l'équipe vers une victoire de 4-1 face aux Petes de Peterborough dimanche après-midi à la Place TD.

Konecny a inscrit le but de la victoire pendant un avantage numérique. Il a aussi préparé le premier des deux buts de Dante Salituro, également sur l'attaque massive. Le choix de première ronde des Flyers de Philadelphie mène maintenant la Ligue de l'Ontario (LHO) avec 22 points en 13 rencontres. Auteur de trois points contre les Petes, Dante Salituro a porté son total à 16 pour l'ensemble de la saison. Il pointe au septième rang des compteurs de la ligue.

«Konecny et Salituro, c'est notre facteur X. Quand ils sont dans leur élément, c'est de bon augure pour notre équipe. Aujourd'hui, nous avons disputé un match correct, mais ces deux-là ont été au-dessus de la mêlée et ils ont fait la différence», a expliqué Jeff Brown.

Les Petes (5-5-3) ont eu le meilleur 34-21 au chapitre des tirs, mais derrière le duo d'enfer des 67's (8-5-0), le gardien Leo Lazarev a aussi livré la marchandise pour permettre aux siens de s'emparer du deuxième rang de la division derrière Kingston.

«Nous avons confiance en nos deux gardiens, mais Leo a été très bon pour nous cette année, particulièrement contre les Petes. Il a vieilli d'un an. Il connaît mieux la ligue. Il a plus de confiance et ça se voit sur la patinoire», a ajouté Jeff Brown.

Après 13 matches, l'entraîneur-chef et directeur général du club n'a pas encore décidé du sort de ses quatre joueurs de 20 ans. Comme il ne peut qu'en aligner trois par matches, les attaquants Sam Studnicka et Nathan Todd font la rotation avec les défenseurs Nevin Guy et Evan de Haan. Chaque match, un des trois doit s'asseoir dans les gradins. Malgré tout, Brown n'est pas pressé de procéder à une transaction.

«Chacun d'entre eux contribue à nos succès. Ils font partie de nos forces. Ils représentent une police d'assurance en cas de blessures. En même temps, personne ne semble vouloir payer le prix pour les acquérir. Je prendrai le temps qu'il faudra. Nous irons jusqu'à Noël s'il le faut. Ils ne sont pas malheureux avec la rotation. Nous n'allons pas simplement les donner.»

À la ligne bleue, la recrue européenne Stepan Falkovsky a aussi capté l'attention de l'entraîneur en ce début de saison. Le colosse de 6' 7" mène l'équipe avec un différentiel de +10 et il a amassé sept points en 13 parties.

«C'est une très bonne addition pour notre équipe. Nous avons perdu plusieurs défenseurs d'expérience et il est venu combler un vide. Il joue sur ses 19 ans (il a 18 ans actuellement) et il est capable de jouer plusieurs minutes par match. Sa grande portée l'aide beaucoup, mais j'aime aussi son sens du jeu.»

Ben Fanjoy a été l'autre marqueur des 67's dimanche. C.J. Smith a privé Leo Lazarev d'un blanchissage tard en troisième période pour les Petes.

Les Olympiques en plein contrôle à Boisbriand

Victorieux à domicile vendredi dans la semaine des rivalités de la LHJMQ, les Olympiques de Gatineau ont poursuivi dans la même veine à Boisbriand dimanche pour balayer l'Armada avec des gains de 3-0 et 3-1.

Connor Bramwell a été le seul joueur de la flotte à battre le gardien Mathieu Bellemare au cours du week-end. Le gardien recrue de 17 ans a arrêté 37 des 38 rondelles dirigées vers lui dans les deux victoires, ce qui devrait lui permettre d'obtenir une mention dans les étoiles de la semaine de la LHJMQ.

Yan-Pavel Laplante a dirigé l'attaque gatinoise dimanche avec deux autres buts, dont un où il a traversé la patinoire d'un bout à l'autre avant de placer la rondelle derrière le gardien Mark Grametbauer. Jake Coughler a été l'autre marqueur des Olympiques (9-5-1) contre l'Armada (6-9-2). La troupe de Joël Bouchard pourra enfin se reposer après avoir terminé une séquence exténuante de six matches en neuf jours.

«Nous avons contrôlé le match à partir de la deuxième période. Comme vendredi, c'est une belle victoire d'équipe. Nos quatre trios ont bien fait. Pavel joue avec confiance et ça lui permet de faire de belles choses sur la patinoire. Il mérite ce qui lui arrive. Quant à Jake, il avait été laissé de côté deux matches récemment, mais il a bien joué. Sur son but, il a profité d'un jeu exceptionnel d'Alex Breton. Dans le filet, Mathieu Bellemare a fait ce qu'il devait faire», a résumé l'entraîneur-chef Benoît Groulx.

Alexandre Carrier a amassé deux passes dans la victoire, la troisième en autant d'occasions contre leurs rivaux de Boisbriand cette saison.

Laplante au sommet

Avec ses deux buts, Yan-Pavel Laplante se trouve au coeur d'une triple égalité en tête du classement des francs-tireurs de la LHJMQ. Il a 14 buts tout comme Michael Carcone (Drummondville) et Guillaume Gauthier (Sherbrooke).

Quant à Mathieu Bellemare, sa moyenne de 1,79 but alloué par match le place au premier rang des gardiens de la ligue. Son plus proche poursuivant, Chase Marchand (Rouyn-Noranda) affiche une moyenne de 2,41. Le pourcentage d'arrêt de ,918 de Bellemare est aussi le deuxième meilleur du circuit Courteau.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer