Un homme, deux chapeaux

Jeff BRown sera occupé par ses tâches de... (Etienne Ranger, archives LeDroit)

Agrandir

Jeff BRown sera occupé par ses tâches de directeur général. Heureusement, il peut s'appuyer sur ses entraîneurs adjoints.

Etienne Ranger, archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le portrait change rapidement au hockey.

L'an dernier, à pareille date, les 67's d'Ottawa annonçaient que Chris Byrne quittait ses fonctions d'entraîneur-chef pour se concentrer sur celles de directeur général. Le club avait justifié son geste en stipulant que la tendance dans la Ligue de l'Ontario était à séparer les deux postes parce que les équipes gagnantes employaient un entraîneur et un directeur général distinct.

Quelques semaines plus tard, Chris Byrne avait accepté un poste de dépisteur amateur avec les Kings de Los Angeles. Directeur du recrutement, Pat Higgins avait remplacé Byrne comme directeur général et il avait ensuite embauché Jeff Brown comme entraîneur-chef. Il y a deux semaines, Higgins a laissé son poste de dg pour reprendre les commandes du recrutement.

Vendredi, un an, jour pour jour, après le retrait de Chris Byrne comme entraîneur-chef, les 67's ont annoncé que Jeff Brown allait ajouter la fonction de directeur général à ses tâches. C'est le retour de l'homme aux deux chapeaux ! Faut-il comprendre que le club a délicatement poussé Byrne vers la sortie ? Un et un font deux.

Les 67's ont annoncé qu'ils avaient conclu une entente de plusieurs saisons avec Jeff Brown hier. Ce dernier a permis au club de participer aux séries éliminatoires pour la première fois en trois ans grâce à une fiche de 38-25-5.

Le gouverneur et président du club, Jeff Hunt, s'est montré élogieux envers l'ancien défenseur vedette de la LNH. « Jeff a accompli de l'excellent travail cette année et il fera un très bon directeur général. Avec lui en tête de nos opérations hockey et de notre personnel de recrutement, je suis convaincu que nous rétablirons la culture gagnante au sein de l'organisation. »

Patience

Jeff Brown s'attend à ce que le club continue de progresser la saison prochaine et c'est dans cette optique qu'il préparera ses prochains mouvements alors que la période des transactions va s'ouvrira le 1er juin dans la LHO.

« Nous avons fait de grands pas cette saison. Nous n'allons pas vendre la maison pour obtenir des gains immédiats. Il faudra se montrer patient et bâtir notre équipe à partir du repêchage. Bien sûr, nous voulons être plus gros, plus rapides et plus intelligents, mais nous ne pourrons pas tout avoir. Mon but est d'améliorer l'équipe pour nous permettre de tout rafler au moment propice. Nous avons des objectifs à long terme. »

Afin de remplir convenablement son rôle de directeur général, Jeff Brown prévoit s'absenter de son poste d'entraîneur-chef à l'occasion durant la saison. « J'aurai des missions de dépistage durant la saison et je suis très bien entouré pour me permettre de laisser l'équipe entre les mains de Mike Eastwood (entraîneur adjoint). Il est hautement qualifié pour me remplacer. En plus, Higgy (Pat Higgins) et Killer (Brian Kilrea) sont toujours dans le portrait. »

Parce qu'il se concentrait uniquement sur ses tâches d'entraîneur-chef la saison dernière, Brown n'a pas eu l'occasion de voir les joueurs qui viennent d'être sélectionnés par le club. Il aura l'occasion de le faire en fin de semaine alors que les 67's tiendront leur camp de développement à l'Université d'Ottawa.

« J'ai seulement vu notre choix de deuxième ronde (Noël Hoefenmayer) à l'oeuvre, mais pas notre premier (Austen Keating) ni notre troisième ou quatrième choix. D'autres équipes m'ont parlé des excellents choix que nous avions faits. J'ai très hâte de voir ça ! »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer