Propulsés par les jeunes

Les 67's ont profité de la visite de... (Martin Roy, LeDroit)

Agrandir

Les 67's ont profité de la visite de quelque 16 000 spectateurs pour signer leur huitième victoire à domicile, hier avant-midi au CCT.

Martin Roy, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ce n'est pas tous les jours qu'une équipe de hockey junior a la chance d'évoluer dans un amphithéâtre de la Ligue nationale de hockey avec autant de sièges occupés.

C'est pourtant devenu une tradition chez les 67's d'Ottawa. Hier avant-midi, ils étaient 16 426 élèves, professeurs et parents accompagnateurs dans les gradins du Centre Canadian Tire pour assister au 6e match annuel des écoliers. Soulagés de leurs cartables, cahiers et crayons pour cette sortie éducative pas comme les autres, les enfants étaient déchaînés dès la période de réchauffement.

L'équipe locale a profité de l'énergie générée par une foule conquise d'avance pour prendre les devants rapidement et filer vers une victoire de 5-2 contre les Colts de Barrie.

«Nous étions tous très excités pour ce match. Les jeunes sont venus nous voir et nous encourager. Il fallait gagner», a tranché Travis Barron, le cadet de l'équipe.

Un murmure constant pouvait se faire entendre dans l'amphithéâtre, comme si la moitié des partisans ne savaient pas vraiment ce qui se passait sur la glace. Certains n'avaient que des yeux pour l'écran géant. D'autres étaient aussi excités d'applaudir les buts des 67's que pour hurler le décompte des dernières secondes à écouler au cadran à la fin des périodes!

Sur la glace, les plus attentifs auront remarqué que les locaux ont profité des largesses du gardien partant des Colts, Mackenzie Blackwood. Le gardien de 18 ans est pourtant un des meilleurs espoirs du prochain repêchage de la LNH. Hier, à la fin d'une séquence de trois matches en trois jours, Blackwood ne l'avait tout simplement pas.

Après 30 minutes, les 67's l'avaient déjà battu cinq fois à l'aide de seulement 14 tirs. Auteur de quatre points samedi, Travis Konecny a poursuivi sur sa lancée en inscrivant deux autres buts. Connor Graham, Alex Lintuniemi et Sam Studnicka ont aussi contribué aux succès offensifs des Ottaviens.

Dans le camp des Colts (10-10-2), Brendan Lemieux a été le seul à tromper la vigilance du gardien Liam Herbst. Le fils de Claude Lemieux, ancien de la LNH, est rendu à 14 buts en 19 parties cette saison.

Qu'ils jouent au Centre Canadian Tire ou à la Place TD, les 67's (11-8-2) sont dominants à domicile cet automne. Ils n'ont jamais été défaits en temps réglementaire (8-0-1). Certains se demandaient si leur bonne fortune se poursuivrait sur la patinoire des Sénateurs,où ils ont vécu deux saisons misérables avant de revenir à leur domicile de la rue Bank cette année.

Première étoile du match, Travis Konecny a assuré que son équipe était gonflée à bloc pour ce retour au «Coffre-Fort».

«Nous étions tous excités à l'idée de revenir ici pour reprendre notre routine de la saison dernière. Nous avions confiance. Tout semble tomber en place pour nous cette saison. Nous avons acheté le système de jeu de nos entraîneurs et nous ne faisons que nous améliorer. Aujourd'hui (hier), nous voulions surtout apprécier notre journée et donner une victoire à nos jeunes partisans», a expliqué le capitaine des 67's.

Ce brillant espoir de LNH avait connu un lent début de campagne, mais il vient de connaître deux matches consécutifs d'au moins deux points. Il l'avait fait seulement deux fois dans les 19 premiers matches de la saison. L'an dernier, à 16 ans, il avait réussi l'exploit à 20 reprises.

«Notre trio joue très bien présentement et l'équipe connaît du succès. Tout ça est de très bon augure pour la suite des choses.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer