Junior A: place au carré d'as

Malgré ses 16 ans, Merrick Rippon est une... (Courtoisie, Sénateurs d'Ottawa)

Agrandir

Malgré ses 16 ans, Merrick Rippon est une des pièces maîtresses de la défensive des petits Sénateurs d'€™Ottawa.

Courtoisie, Sénateurs d'Ottawa

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La première ronde éliminatoire de la Ligue centrale canadienne de hockey junior (CCHL) s'est déroulée à peu près comme prévu.

À part les Hawks de Hawkesbury qui se sont fait « surprendre » en six matches par les 73's de Kemptville diminués par les blessures dans un duel des équipes de quatrième et cinquième positions (4 points d'écart seulement), la logique a été respectée dans les autres séries.

Les 73's devront maintenant se frotter aux Canadians de Carleton Place dans la première demi-finale. Les champions de la saison régulière ne devraient pas avoir trop de difficulté à passer en finale pour défendre leur titre dans une quatrième année consécutive.

L'autre demi-finale promet d'être beaucoup plus musclée. Seulement quatre points ont séparé les Colts de Cornwall (41-14-7) aux petits Sénateurs d'Ottawa (41-18-3) en saison régulière, mais ces derniers ont été les champions de la division Yzerman. Les Colts ont pris le deuxième rang derrière Carleton Place dans la division Robinson.

Colts et Sénateurs ont chacun éliminé leurs adversaires - Smiths Falls et Brockville - en cinq matches au premier tour des séries, mais tous les yeux seront rivés sur le duel entre les hommes de Ian MacInnis et ceux de Martin Dagenais au deuxième tour.

Le premier a été un ancien coéquipier de Doug Gilmour à l'époque où ils évoluaient chez les Frontenacs de Kingston. Le deuxième a amené ses Sénateurs en finale de la CCHL l'année dernière. Dagenais s'attend à une série extrêmement serrée.

« Nous avons deux équipes qui se ressemblent. Les deux clubs patinent, ont de bonnes habiletés, de bons gardiens en plus d'être forts sur le plan défensif. Ça ne va pas se terminer en quatre ou cinq matches. Il y aura peu de buts », pense Dagenais.

Même si les Sénateurs sont bien représentés par neuf joueurs francophones, il n'existe pas encore une grande rivalité entre le club « central » de la ligue et celui de Cornwall.

« Ça aurait été différent si nous avions affronté Carleton Place ou Hawkesbury, mais dans les séries, après quelques matches, ce n'est pas long que deux clubs apprennent à se détester », ajoute Dagenais.

Ce dernier pense que la série va se jouer devant le filet où son gardien Ian Adriano sera opposé à Liam Lascelle. « Nous avons une bonne défensive devant lui. Nous avons un jeune de 16 ans, Merrick Rippon, qui est exceptionnel. Il sera repêché dans la LNH. Il a été un choix de deuxième ronde des Rangers de Kitchener, mais il s'est déjà engagé envers Providence College dans la NCAA. Je vais aussi miser sur mon trio francophone constitué d'Hubert Delisle, Nicolas Samson et Élie Boulerice (Casselman) pour neutraliser le gros duo des Colts constitué de Grant Cooper et Nick Lalonde, deux des meilleurs compteurs de la ligue. »

La série va débuter jeudi à Cornwall avant de se déplacer à l'aréna Jim-Durrell samedi. La troisième manche se tiendra à Cornwall mardi pour ensuite revenir au domicile des Sénateurs pour le quatrième match mercredi prochain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer