Des hockeyeurs d'ici à surveiller

D'Artagnan Joly, Baie-Comeau... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

D'Artagnan Joly, Baie-Comeau

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les séries éliminatoires ont pris leur envol dans la LHJMQ et la Ligue de l'Ontario depuis jeudi et plusieurs hockeyeurs de la région tenteront de s'illustrer pour aider leurs équipes à se rendre au Championnat canadien. Voici quelques joueurs francophones de Gatineau et d'Ottawa à surveiller dans les deux ligues.

D'Artagnan Joly, Baie-Comeau

Seul joueur actif de l'Outaouais parmi les 100 meilleurs compteurs de la LHJMQ puisque Julien Pelletier (Thurso) et son Phoenix de Sherbrooke n'ont pas réussi à se tailler une place en séries. Pelletier, 20 ans, a pris le 35e rang des compteurs avec 61 points en 65 matches pour mettre un terme à sa carrière dans le circuit Courteau. Joly, 17 ans, vient au 72e rang des compteurs avec ses 16 buts et 48 points en 66 parties. Il a été le troisième marqueur de la très jeune formation du Drakkar qui en aura plein les bras contre les Islanders de Charlottetown au premier tour éliminatoire. S'il sera difficile pour le Drakkar d'étirer sa saison, l'expérience sera fort utile pour l'avenir puisque Joly et le reste de son équipe formeront bientôt une puissance dans la LHJMQ. Joly aura également une dernière chance de se faire valoir auprès des recruteurs de la LNH. Il dispute son année de repêchage.

Benoît-Olivier Groulx, Halifax

Le premier choix du dernier repêchage de la LHJMQ a inscrit un but de plus que son ancien coéquipier D'Artagnan Joly cette saison avec 17 filets à l'âge de 16 ans. Il a complété sa première saison avec une récolte potable de 31 points, ce qui l'a placé au 20e rang des compteurs chez les recrues du circuit Courteau. Les recrues qui se sont illustrées cette année proviennent majoritairement du Vieux-Continent. Comme son ami Joly, Groulx aura fort à faire au premier tour des séries puisque ses Mooseheads (15e rang) ont rendez-vous avec les Huskies de Rouyn-Noranda (2e rang). La série s'annonce quand même intéressante puisque l'entraîneur des Mooseheads, André Tourigny, va rencontrer l'équipe qu'il a dirigée pendant 10 ans avant de faire un saut de trois saisons dans la LNH pour ensuite revenir dans la LHJMQ.

Yvan Mongo, Blainville-Boisbriand

Yvan Mongo (à droite), Blainville-Boisbriand... (Archives, Le Droit) - image 6.0

Agrandir

Yvan Mongo (à droite), Blainville-Boisbriand

Archives, Le Droit

À sa troisième saison complète dans la LHJMQ, Yvan Mongo a atteint des sommets personnels pour les buts (13), les passes (16) et les points (29). Fait inusité, l'attaquant qui vient tout juste de fêter ses 20 ans a disputé exactement le même nombre de matches (57) à chacune de ses trois saisons dans le circuit Courteau. Comme il porte les couleurs d'une des meilleures équipes de la ligue avec l'Armada, classée cinquième, Mongo a des chances d'étirer son printemps un peu plus que les autres hockeyeurs gatinois. Jeudi, la flotte laurentienne a ouvert ses séries avec une victoire de 3-1 contre les Voltigeurs de Drummondville. Mongo évoluait à la gauche de Miguel Picard et Shaun Miller dans un troisième trio. Il a inscrit le but d'assurance. C'était déjà son 32e match éliminatoire en carrière, tous avec l'Armada.

William Bitten, Hamilton

L'espoir du Canadien de Montréal a été le deuxième compteur des Bulldogs cette saison avec une récolte de 57 points en 65 parties. Seul Matthew Strome, un espoir de premier plan du prochain repêchage de la LNH, a fait mieux que lui chez les Bulldogs avec 62 points. Les Bulldogs sont à une saison de devenir de sérieux aspirants au championnat de la Ligue de l'Ontario. Pour l'instant, ils ont pris le cinquième rang de leur conférence et ils affronteront les Frontenacs de Kingston qui les ont devancés par petit point au classement. Le duel s'annonce serré. Âgé de 18 ans, Bitten participera à ses premières séries en carrière. Son équipe avait été exclue des séries à Plymouth à sa première saison. Elle avait subi le même sort après son déménagement à Flint l'année dernière.

Médric Mercier, Oshawa

Médric Mercier, Oshawa... (Courtoisie) - image 9.0

Agrandir

Médric Mercier, Oshawa

Courtoisie

À 20 ans, Médric Mercier a explosé sur le plan offensif en récoltant plus du double de points de sa meilleure saison en carrière dans la LHO. Il a dominé tous les défenseurs de la ligue en inscrivant 22 buts. Mitchell Vande Sompel, des Knights de London, a été le seul autre arrière-garde à atteindre le plateau des 20 buts cette saison. Mercier n'a jamais été repêché dans la LNH, mais après avoir amassé 52 points en 67 matches, le hockeyeur de Gloucester n'a pas perdu espoir de signer un contrat professionnel. Mercier avait inscrit 21 points à sa saison précédente, mais une transaction des Greyhounds de Sault Ste-Marie à Oshawa lui aura été salutaire. Ses Generals ont amassé 85 points en saison régulière et ils auront l'avantage de la patinoire contre les Wolves de Sudbury au premier tour des séries.

Patrick White, Ottawa

Patrick White... (Archives, Le Droit) - image 11.0

Agrandir

Patrick White

Archives, Le Droit

Patrick White complète sa dernière de quatre saisons dans la LHO chez lui, à Ottawa. L'année prochaine, il jouera pour les Gee Gees de l'Université d'Ottawa. Ses 49 points avec les 67's sont 18 de plus que l'an dernier avec le Sting de Sarnia. Dans un rôle accru chez les 67's, il a pu atteindre le plateau des 100 points (101) en carrière. Il a disputé 210 matches dans la LHO. Les 67's ne sont pas favoris dans leur série contre les Steeheads de Mississauga, mais ils compteront sur son expérience puisque la majorité des canons offensifs de Jeff Brown sont âgés de 17 ou 18 ans. White a fourni 22 buts cette saison. Artur Tyanulin (24) a été le seul à le devancer à ce chapitre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer