Le Canada passe en demi-finale

Julien Gauthier célèbre un de ses deux buts... (La Presse canadienne)

Agrandir

Julien Gauthier célèbre un de ses deux buts marqués en début de troisième période lundi soir au Centre Bell face  à la République Tchèque.

La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

MONTRÉAL - Le Canada s'attendait peut-être à un match facile en affrontant la République tchèque en quarts de finale, mais ce fut loin d'être le cas, lundi soir.

Peu importe, inspirés par un Thomas Chabot tout feu tout flamme, les Canadiens sont finalement venus à bout des coriaces Tchèques en l'emportant 5-3 devant une foule dégarnie au Centre Bell. Ils ont ainsi obtenu leur laissez-passer pour la demi-finale contre la Suède, mercredi.

Le défenseur originaire de la Beauce s'est chargé d'infuser une dose d'énergie à son équipe - et à la foule - chaque fois que les Tchèques ont montré les dents. Il a terminé la soirée avec une récolte d'un but et une mention d'assistance.

La formation canadienne a probablement connu son pire début de match du tournoi. Elle n'affichait aucune conviction en jeu de transition et les passes rejoignaient rarement leur destinataire.

Les Tchèques ont profité du jeu amorphe des Canadiens pour s'inscrire à la marque d'une bien drôle de manière en fin de première. Un tir frappé décoché par un défenseur tchèque a heurté Kale Clague pour ensuite dévier sur l'arbitre à la gauche du filet et revenir sur la palette de David Kase, qui n'a eu qu'à tirer dans une cage béante.

Ce but inattendu a jeté une douche d'eau froide dans les gradins et les amateurs ne se sont pas gênés pour faire connaître leur mécontentement en huant leurs favoris sur la glace au terme du premier vingt.

On ne sait trop si l'entraîneur-chef Dominique Ducharme a livré un discours enflammé entre les deux périodes, mais sa troupe affichait un tout autre visage en deuxième période.

Blake Speers, le jour de son 20e anniversaire de naissance, et Mitchell Stephens, qui avait raté les deux derniers matchs en raison d'une blessure, ont touché la cible dans les huit premières minutes de jeu alors que le Canada a pris le contrôle du match.

Revirements

Un mauvais but accordé par Connor Ingram un peu plus d'une minute après le filet de Stephens a cependant fait taire la foule et a semblé couper les jambes des Canadiens. Chabot est cependant intervenu.

Il s'est emparé d'une rondelle libre à la ligne bleue avant de se défaire de deux adversaires pour décocher un tir précis et battre le gardien Jakub Skarek du côté du bouclier pour donner les devants 3-2 aux siens. Il s'est alors jeté contre la baie vitrée et a vite été rejoint par ses coéquipiers.

Le Montréalais Julien Gauthier a donné deux buts de priorité au Canada en début de troisième période, mais Simon Stransky a fait 4-3 en s'emparant d'un retour de lancer à la suite de deux arrêts d'Ingram.

Mais encore une fois, Chabot est revenu à la charge en enjambant un adversaire avant de passer le disque à Clague, qui a décoché un puissant tir frappé. La rondelle a dévié pour aboutir sur la palette de Gauthier, qui a enfilé son deuxième du match devant famille et amis.

Ingram n'a démontré rien de convaincant, mais il a tout de même repoussé 16 lancers devant la cage canadienne. Son vis-à-vis, Skarek, a fait face à un barrage de 41 tirs.

La Suède affrontera le Canada

Tim Soderlund a marqué le sixième but des... (La Presse canadienne) - image 3.0

Agrandir

Tim Soderlund a marqué le sixième but des Suédois en troisième période.

La Presse canadienne

Non sans une légère frousse, la Suède a signé une victoire de 8-3 contre la Slovaquie pour passer en demi-finale du Championnat mondial junior, lundi, au Centre Bell.

Mercredi, la troupe de Tomas Monten fera face au Canada, qui a battu la République tchèque.

En avance 5-0, les Suédois ont levé le pied en fin de deuxième période et ils ont rapidement payé le prix. Martin Bodak et Miroslav Struska ont réduit l'écart à 5-2 avant qu'Adam Ruzicka ne se fasse frustrer par Felix Sandstrom du bout de la jambière en fin de période.

Ruzicka a obtenu vengeance à 1:53 de la troisième pour redonner aux siens une espoir de courte durée.

« Felix a fait un bel arrêt en fin de deuxième, et je crois que ç'a fait tourner le vent, a expliqué Monten. Même si nous avons accordé le troisième but, nous avions décidé de jouer du bon hockey. Je crois que ça s'est bien passé. »

Tim Soderlund, avec son deuxième du match, et Lias Andersson ont déjoué Adam Huska en un peu plus d'une minute pour mettre le match hors de portée. Joel Eriksson Ek a inscrit son deuxième de la rencontre en avantage numérique en fin de match pour ajouter l'insulte à l'injure.

Eriksson Ek, Carl Grundstrom, Alexander Nylander et Fredrik Karlstrom avaient permis à la Suède de se bâtir une avance de cinq buts au cours des 34 premières minutes de jeu.

Pas de miracle pour le Danemark

Kirill Kaprizov a inscrit deux buts et le gardien Ilya Samsonov a repoussé les 14 tirs dirigés vers lui pour permettre à la Russie d'accéder aux demi-finales grâce à une victoire facile de 4-0 face au Danemark.

Alexander Polunin et Pavel Karnaukhov ont aussi trouvé le fond du filet pour la Russie, qui affrontera les États-Unis au prochain tour. Les Américains ont défait les Suisses 3-2 en quarts de finale lundi.

Le Danemark, qui avait connu la meilleure ronde préliminaire de son histoire en maintenant une fiche de 1-1-1-1, n'avait visiblement plus de miracle en banque. Et disons que le but de Polunin, marqué du centre de la patinoire à 8:45 de la première période, a fait mal à la troupe d'Olaf Eller.

La Finlande l'emporte

Kristian Vesalainen a touché la cible avec 11 minutes à faire au match et la Finlande a difficilement battu la Lettonie 2-1 lors du premier match de la série de relégation au meilleur des trois rencontres.

Les champions en titre ont largement dominé 43-23 au chapitre des tirs au but, mais comme c'est le cas depuis le début du tournoi, ils n'ont pas été en mesure d'enfiler l'aiguille aussi souvent. Il faut dire que le gardien letton Mareks Mitens s'est surpassé en plusieurs occasions, lui qui a terminé le match avec 41 arrêts.

Le deuxième match de la série aura lieu mardi, au Centre Bell, et la Finlande pourrait sauver son honneur avec une victoire qui lui permettrait de demeurer dans le groupe mondial pour le tournoi de l'an prochain.

Le troisième affrontement, si nécessaire, aura lieu jeudi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer