Sur les traces de son frère Michaël

Un ancien choix de deuxième ronde des Olympiques,... (Archives, Le Soleil)

Agrandir

Un ancien choix de deuxième ronde des Olympiques, le Gatinois D'Artagnan Joly a hâte de jouer chez lui vendredi : «C'est le match que j'attends depuis le début de l'année», admet-il.

Archives, Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un nom familier du paysage de la LHJMQ sera de retour au centre Robert-Guertin vendredi soir.

Difficile de dissocier Michaël Joly de son frère cadet, D'Artagnan. Les deux talents sont différents. Le plus jeune mesure notamment 10 centimètres de plus que Michaël, auteur de 128 buts et 236 points en 219 matches de saison régulière pendant sa carrière dans le circuit Courteau. Là où les deux frères se ressemblent, c'est bien dans leur domination du territoire offensif.

Le Drakkar de Baie-Comeau effectuera sa première visite de la saison à Gatineau vendredi. D'Artagnan, âgé de 17 ans, fera sa deuxième présence au « Vieux Bob » dans l'uniforme du Drakkar. Après 21 matches cette saison, il revendique deux buts et 12 points : une moyenne de 0,57 point par match. Au même âge, Michaël avait maintenu une moyenne de 0,58 point par partie. Ce dernier était toutefois une verte recrue avec l'Océanic de Rimouski.

D'Artagnan, lui, a eu l'occasion d'amorcer sa carrière dans la LHJMQ dès l'âge de 16 ans après avoir été sacrifié par les Olympiques dans l'échange de Nicolas Meloche en décembre 2015. Si la tendance se maintient, D'Artagnan devrait produire au même rythme que son frère qui a fait le saut chez les professionnels cette année, mais le cadet des sept frères Joly évite de jouer le jeu des comparaisons.

« Je n'y pense pas trop. Ce que je veux, c'est de progresser et d'avoir le moins de défauts possible à la fin de l'année. Je veux que les dépisteurs de la LNH voient cette progression. Les points vont venir tout seuls si je m'améliore constamment. »

Si D'Artagnan Joly parle des recruteurs, c'est qu'il arrive déjà à son année de repêchage dans la LNH. Plusieurs joueurs subissent un stress additionnel lorsque les yeux des recruteurs sont braqués sur eux. « Ce n'est pas un stress pour moi. C'est plus une motivation. Je me suis entraîné toute ma vie pour en arriver là. Je suis un joueur offensif et mon entraîneur veut que j'amène de l'offensive tout en prenant mes responsabilités défensives. »

Là-dessus, avec un différentiel de moins-11, Joly a du travail à faire. Personne n'est plus « dans le rouge » que lui dans la formation en reconstruction du Drakkar. « C'est une statistique frustrante, mais je ne suis pas le seul sur la glace. Tout le monde doit prendre ses responsabilités. Je travaille tous les aspects de mon jeu, mais je mets de plus en plus l'accent sur le côté défensif. »

Parce qu'il a été rappelé après son transfert des Olympiques, il a eu le temps de s'acclimater à la LHJMQ et de se bâtir une confiance. « Je ne dirais pas que c'est plus facile que l'an dernier, mais j'ai plus d'expérience. Je suis mieux adapté. Il n'y a plus de surprises. »

Le Gatinois avait toujours rêvé de porter l'uniforme des Olympiques dans sa jeunesse. Il a réalisé son rêve en devenant leur choix de deuxième ronde en 2015, mais il n'a joué que trois matches avant d'être sacrifié dans l'échange de Meloche. « Je n'en veux pas aux Olympiques. Je n'aurais peut-être pas été rappelé par eux. Chaque chose arrive pour une raison. »

Joly est toutefois excité à la perspective d'évoluer chez lui vendredi. « C'est le match que j'attends depuis le début de l'année. »

Autres visiteurs

Joly ne sera pas le seul Drakkar emballé vendredi. Le défenseur Louis Tardif dispute sa première saison dans la LHJMQ. Après 17 matches, l'ancien de l'Intrépide a amassé une passe, mais conserve un différentiel de +3 au sein d'un club de dernière place. Samedi, une autre recrue s'amènera au « Vieux Bob » avec le Titan d'Acadie-Bathurst. Aaron Brisebois sera à la recherche de son premier point en carrière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer