Yvan Mongo retrouve ses repères offensifs

Avec une fiche de 10 points en 14... (Courtoisie Armada)

Agrandir

Avec une fiche de 10 points en 14 matches, Yvan Mongo connaît un excellent début de saison avec l'Armada.

Courtoisie Armada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

C'est devenu la norme. Chaque début de saison, l'Armada de Blainville-Boisbriand surprend tout le monde en se hissant dans le peloton de tête de la LHJMQ.

L'année 2016 ne fait pas exception à la règle. La flotte laurentienne montrait une fiche de 9-4-1 et partageait le deuxième rang du circuit Courteau avant les matches de jeudi. Sous les ordres de Joël Bouchard, les succès de l'Armada commencent par le travail acharné, le souci des détails et la solidité de son gardien numéro un. Avare envers les offensives adverses, Samuel Montembeault mène la ligue en accordant seulement 1,60 but par match.

Quant à l'attaque, deux produits connus des amateurs de hockey de l'Outaouais mènent le bal. D'abord, l'ancien centre numéro trois des Olympiques, Alexandre Alain, domine les compteurs de l'Armada avec 13 points en 12 matches. Le Gatinois Yvan Mongo est juste derrière lui avec sept buts et 10 points en 14 matches.

À 19 ans, l'ancien capitaine de l'Intrépide de Gatineau connaît le meilleur début de saison de sa carrière dans la LHJMQ. « J'ai toujours été un joueur offensif pendant mon hockey mineur. À 17 ans, ce n'était pas nécessairement mon rôle avec l'Armada. Nous avions les Danick Martel, Philippe Sanche et Nikita Jevpalovs pour marquer des buts. À 18 ans, j'avais la possibilité de prendre ce rôle offensif, mais j'ai été blessé en début de saison. Cette blessure m'a ralenti et je n'ai pas eu le début de saison que je souhaitais, mais je me suis mis à contribuer en séries. »

Maturité et succès

À sa troisième saison complète dans la LHJMQ, il est devenu un vétéran aguerri. Avec la santé qui coopère, il peut enfin se fier à ses instincts de compteurs. « Je suis plus mature maintenant. Je suis rendu avec mon groupe d'âge dans la ligue. J'ai été un joueur dominant dans ma jeunesse. Je n'ai pas perdu mes atouts offensifs et j'essaie de m'en servir davantage. »

En enfilant une moyenne d'un but à tous les deux matches, Mongo ne devrait pas avoir de difficulté à battre ses records personnels de 12 buts (2014-15) ou de 24 points (2015-16), mais le Gatinois a un objectif encore plus important cette saison. Il n'a jamais joué plus de 57 matches dans une saison de la LHJMQ.

« En plus de vouloir connaître ma meilleure saison, je veux jouer le plus de matches possible. Jusqu'à présent, ça va bien », a dit celui qui compte 133 matches d'expérience en saison régulière, mais aussi un impressionnant total de 31 matches en séries éliminatoires puisqu'il a fait ses débuts avec l'Armada pendant les séries de 2014 alors qu'il avait 16 ans.

Ces séries, il va s'en souvenir toute sa vie. D'ailleurs, en pleine semaine des rivalités dans la LHJMQ, Mongo admet que ce n'est peut-être pas avec Gatineau que la rivalité de l'Armada est la plus intense.

« En raison de notre proximité, nous jouons huit fois par année contre Gatineau. On s'est aussi affronté en séries à quelques reprises, mais notre rivalité la plus féroce est avec Baie-Comeau. Avec tout ce qui s'est passé dans les séries quand j'avais 16 ans. Toutes ces batailles générales... Ces choses-là, ça marque pour longtemps ! »

Derrière le banc, Joël Bouchard est content de voir Mongo lui rapporter exactement ce qu'il croyait quand l'Armada en a fait son choix de deuxième ronde en 2013.

« Nous l'avons repêché en raison de son identité. C'est un exemple sur la glace autant qu'en dehors. C'est une bonne personne. C'est un compétiteur qui veut gagner. C'est l'fun d'arriver à l'aréna en sachant qu'Yvan Mongo est là. Ses intentions sont claires. Il travaille tellement fort. Il est récompensé en ce moment. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer