Mario Richer à la conquête d'une quatrième Coupe du Président

Dans le circuit Courteau, Mario Richer a participé... (Courtoisie)

Agrandir

Dans le circuit Courteau, Mario Richer a participé à cinq carrés d'as: trois avec Gatineau, un avec le Cap-Breton et un autre avec Shawinigan.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Thurso est une ville de 2500 âmes, mais au hockey, ses citoyens gagnent gros.

Guy Lafleur a cinq bagues de la Coupe Stanley. Bill Clement en revendique deux. Dans la LHJMQ, Mario Richer est à une série victorieuse d'inscrire son nom sur la coupe du Président pour la quatrième fois.

Adjoint à Claude Bouchard chez les Cataractes de Shawinigan, Mario Richer a déjà gagné la coupe du Président en 1983 à titre de joueur du Canadien junior de Verdun. Cette saison-là, Pat Lafontaine avait récolté 234 points en 70 matches. Gérard Gallant en avait obtenu 75 en seulement 29 matches!

Comme entraîneur, Richer a contribué aux championnats de 2004 et de 2008 des Olympiques de Gatineau. La bonne nouvelle pour les Cataractes? Le Thursolien de 51 ans n'a jamais perdu une finale de la coupe du Président. Une quatrième coupe le placerait dans un groupe très sélect de la LHJMQ.

«Ce sont des choses qui n'arrivent pas souvent dans une vie. Je dois profiter du moment présent», a-t-il noté avant d'entreprendre la finale contre les Huskies de Rouyn-Noranda.

C'est le cas de le dire, Mario Richer s'est souvent retrouvé au bon endroit au bon moment pendant sa carrière d'entraîneur. Dans le circuit Courteau, il a participé à cinq carrés d'as: trois avec Gatineau, un avec le Cap-Breton et un autre avec Shawinigan. Quand il a pris le chemin de l'Europe en 2009, il a aidé Pierre Pagé et le Red Bull de Salzbourg à gagner deux championnats en Autriche. Il a aussi atteint la finale et la demi-finale en Italie en 2014 et 2015 avant d'être remercié par l'équipe de Val Pusteria avant Noël cette année.

Opportunisme

De retour au Québec, il s'est rapidement trouvé du boulot avec les Cataractes, qui recherchaient un entraîneur adjoint d'expérience pour compléter leur saison. Opportuniste, Mario Richer?

«Oui et c'est mon dicton, dit-il. Qui n'essaie rien n'a rien. Je n'ai pas peur de cogner aux portes pour offrir mes services afin de complémenter le travail d'autres entraîneurs. J'essaye de créer des choses. Je veux provoquer le destin. Si mon curriculum vitae n'était pas bon, personne ne voudrait de moi.»

À Shawinigan, il est débarqué dans une organisation bondée de joueurs talentueux en février, mais l'équipe venait vivre de profonds bouleversements. «Dix nouveaux joueurs sont arrivés pendant la période des transactions. Il manquait de chimie dans l'équipe. Le temps a fait son oeuvre. Les éléments se sont soudés. Chacun a finalement accepté son rôle et nous avons retrouvé notre aplomb.»

Cap vers la France

Gagne ou perd contre la puissance des Huskies, Mario Richer n'aura pas beaucoup de temps pour se remettre de ses émotions. Pendant la deuxième ronde des séries, il a signé une entente pour retourner en Europe afin de diriger les Gothiques d'Amiens dans la Ligue Magnus. Il aura la tâche de monter sa propre équipe d'ici juillet.

Les Gothiques représenteront un beau défi pour Richer puisqu'ils connaissent des difficultés depuis une dizaine d'années et leurs fidèles partisans commencent à s'impatienter.

«L'objectif sera d'amener un championnat à Amiens d'ici trois ans. On me dit que les Gothiques ont les meilleurs partisans de la ligue. Je compte leur offrir du hockey excitant et intense.»

D'ailleurs, le président du club n'était pas peu fier d'annoncer l'arrivée du Québécois à la barre du club il y a trois semaines. La proclamation a été faite entre deux périodes d'un match de l'équipe nationale de France contre la Norvège. «Le président s'est pointé au milieu de la glace et il a annoncé ma nomination aux 3500 spectateurs!»

Ça se passe comme ça là-bas. La conférence de presse suivra.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer