Troisième titre consécutif pour les Vikings

Les Vikings de Casselman ont remporté un troisième... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Les Vikings de Casselman ont remporté un troisième championnat de suite.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Vikings de Casselman ont mis fin à une saison de rêve dimanche soir en remportant un troisième championnat de ligue de suite.

Dans un centre J.R. Brisson qui contient 525 sièges, une foule annoncée de 843 spectateurs a assisté au triomphe des hommes de Michel Ruest par la marque de 8-2 contre les Blue Wings de Perth. Les Vikings ont ainsi remporté la première coupe Barkley de l'histoire du nouveau circuit de la Ligue centrale junior tier-II.

Les Vikings ont enlevé la série en cinq matches. Ils n'auront subi qu'une seule défaite en 13 matches éliminatoires. « Ce qui me rend vraiment fier, c'est d'avoir gagné le dernier championnat de l'ancienne ligue junior B de l'Est ontarien et le premier championnat de la nouvelle ligue », a expliqué le directeur général, Raymond Lavergne.

Une dynastie, les Vikings de Casselman? « Nous venons de gagner quatre championnats en cinq ans. Nous sommes la première équipe à gagner trois championnats de niveau junior B de suite dans la région. Ça me semble clair », affirme le directeur général.

Les Vikings n'ont perdu que trois matches en saison régulière. Ils n'ont jamais goûté à la défaite devant leurs partisans. Quand ils ont comblé un retard de trois buts dans le match numéro trois à domicile, ils tenaient les Blue Wings dans les câbles. « On savait qu'ils devaient venir nous battre deux fois chez nous. Les chances étaient de notre côté. À vrai dire, Perth aurait mérité un meilleur sort dans les troisième et quatrième matches, mais la rondelle a roulé pour nous et leur gardien a été chancelant, ce qui nous a permis de faire des remontées pour gagner à l'arraché. Ils étaient plus rapides que nous, mais nous avions plus d'expérience, nous étions plus gros, plus forts et nous avions des joueurs pour mettre la rondelle dans le filet », a ajouté Lavergne. Ce dernier a tenu à créditer son entraîneur-chef, Michel Ruest pour cet autre titre de ligue. « Au camp d'entraînement, nous avions une équipe normale, mais Michel m'est arrivé en me disant que nous avions un titre à défendre et que nous allions le défendre avec fierté et honneur. Il m'a allumé et nous avons travaillé très fort pour assembler cette équipe! »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer